Presque une heure s’est écoulée depuis mon arrivée à l’hôpital…

Quand tout à coup, un homme en blanc, suivi d’une jeune femme en bleu, se postent devant nous.

Nous nous levons rapidement.

 

1

 

-<< Monsieur Hudson ? >>

-Jayden << Oui c’est moi ! >>

-<< Je suis le docteur Chapman. Votre frère est encore un peu choqué mais il n’a rien de méchant… >>

Je vois les muscles de Jay se détendre d’un coup et je pousse un soupir de soulagement.

-Docteur Chapman << Il va avoir besoin de repos. Le scanner a montré que le choc a causé un tassement vertébral. Nous avons procédé à une vertébroplastie qui s’est bien passée. >>

Devant nos mines interrogatives, le docteur poursuit avec un ton robotique.

-Docteur Chapman << L’acte consiste en une incision chirurgicale dans le dos et en l’injection d’une substance similaire au ciment osseux dans le corps vertébral fracturé. >>

-Ivy << Merci docteur ! Nous sommes soulagés que tout aille bien ! >>

 

2

 

Le docteur me regarde vaguement et remet le nez dans son rapport. L’hôpital me donne toujours l’impression d’être un simple numéro…

Je me suis toujours demandée pourquoi certains de ces docteurs faisaient preuve d’aussi peu d’humanité… Sont-ils blasés ou se protègent-ils seulement ?

-Jayden << Merci docteur. >>

-Ivy << Il pourra sortir quand ? >>

-Docteur Chapman << Nous allons le garder pour la nuit, sous surveillance. Peut-être demain matin, ou dans quelques jours… >>

Après avoir regardé quelque chose sur sa fiche, le docteur la balance presque contre les mains de son interne puis il pose à nouveau ses yeux vifs sur Jay.

 

3

 

-Docteur Chapman << Vu l’état de la voiture, votre frère a eu beaucoup de chance… Son ami aussi d’ailleurs ! >>

Jay ne dit pas un mot, comme si quelque chose n’allait pas.

-Docteur Chapman << Bien malheureusement, la vitesse tue beaucoup de jeunes gens. Votre frère pourrait ne pas avoir la même chance la prochaine fois… >>

Le visage de Jay se décompose. Le pauvre, je l’imagine déjà se représenter le pire.

Comme si on avait pas assez stressé en attendant les nouvelles !

-Ivy << Peut-on le voir ? >>

 

4

 

-Docteur Chapman << Non, il a besoin de repos et vous n’avez pas le droit d’entrer. >>

Le docteur fait volte-face après un bref signe d’au revoir et son interne s’empresse de le suivre comme si sa vie en dépendait.

Je le regarde partir, dubitative. Il va falloir que je demande des précisions à Jay sur les conditions de l’accident…

Il se tourne vers moi, son visage est détendu mais je le sens profondément perturbé.

-Ivy << Comment s’est arrivé ? >>

-Jayden << Du grand Bren… >>

-Ivy << Mais encore…? >>

 

5

 

-Jayden << Il était dans la bagnole d’un de ses potes… côté passager, l’autre conduisait… Quand je suis arrivé ici, j’ai croisé les pompiers. Ils m’ont dit que Bren et le gars étaient inconscients et que leur voiture était complètement éclatée… >>

-Ivy << Mon dieu… Mais ils ont percuté quoi ? >>

-Jayden << Ils savent pas… La voiture a fait un tête à queue et l’avant est écrasé… Moi je sais ce qui a dû se passer. Je pense que celui qui les a percutés a pris la fuite… >>

-Ivy << Comment ça « celui qui les a percutés » ? C’était pas un accident ? >>

Jay passe une main le long de sa nuque. Il fait toujours ce geste lorsque mes questions le contrarient… >>

 

6

 

-Jayden << T’as entendu le doc ? >>

J’acquiesce d’un mouvement de tête.

-Jayden << Ecoute Ivy… C’est compliqué… Sérieux, tu veux pas qu’on bouge d’ici ? Je déteste les hôpitaux… >>

-Ivy << Oui bien sûr ! >>

 

7

 

J’avoue que depuis la mort de maman, je ne me sens pas bien non plus dans les hôpitaux.

J’ai toujours l’image des infirmières, le regard désolé devant la porte entre-ouverte de la chambre de maman. J’ai compris tout de suite qu’elle avait perdu le combat, qu’elle était partie…

Je ravale la boule qui commence à se former dans ma gorge. Je garde ce triste souvenir en moi, je ne veux pas en rajouter, la soirée a été suffisamment rude pour Jay…

 


 

8

 

C’est vraiment agréable de retrouver l’air frais du soir… J’inspire profondément.

-Jayden << Pff ! Quelle soirée…! >>

-Ivy << Oui… >>

-Jayden << Merci beaucoup d’être venue Iv… >>

-Ivy << C’est normal, on est amis non ? >>

Il me sourit, le genre de sourire qui me donne envie de prendre sa tête entre mes mains pour l’embrasser passionnément…

Mais tout à coup son visage s'assombrit.

 

9

 

-Jayden << Un jour il finira par se tuer… >>

-Ivy << Quoi ?! Pourquoi tu dis ça ? >>

-Jayden << Des fois je me demande si c’est pas ce qu’il cherche… >>

-Ivy << Mais arrête de dire des trucs comme ça ! >>

Il souffle et appuie son dos contre le mur de l’immeuble. Il me regarde de haut en penchant légèrement la tête sur le côté.

-Jayden << Arrête de le défendre ! >>

-Ivy << Mais pas du tout ! Je vois pas pourquoi je le défendrais… >>

 

10

 

Il redresse la tête, ferme les yeux et inspire profondément… Sa large poitrine monte lentement.

Je n’arrive pas à m’empêcher de le détailler du regard, Dieu qu’il est beau !

-Jayden << Brenan aime se mettre en danger… >>

Je l’écoute pieusement me parler enfin de son frère. Pour une fois qu’il se confie sérieusement, je prends ce qu’il me donne comme un cadeau.

Je me cale doucement contre le mur, à côté de lui.

-Jayden << Il y a des gens qui cherchent le danger, qui se sentent vivant grâce à ça… L’adrénaline… C’est ça qui fait vibrer mon frère… La vitesse, les voitures de luxe, les courses et… les belles et incontrôlables jeunes filles… >>

 

11

 

Il me lance un clin d’oeil entendu et je me sens immédiatement rougir.

-Ivy << J’ai remarqué l’autre fois, pour sa conduite… >>

Jay grimace en regardant droit devant lui.

-Jayden << Ouais je sais… Il a pas intérêt à t’embarquer dans ses courses illégales, sinon je jure que sa vertèbre tassée, à côté de ce que je lui mettrai, c’est de la rigolade… >>

-Ivy << Quoi ?! Des courses illégales ?! >>

Ma voix est partie dans les aigus d’un coup.

-Ivy << Je veux dire… Comment ça des courses illégales ? >>

 

12

 

-Jayden << Ouais, avec ses « potes » ils participent à des courses illégales en pleine ville, et il y a beaucoup d’argent en jeu en général… >>

-Ivy << Mais… Ils risquent gros… >>

-Jayden << Oui princesse, c’est le concept du danger… Tu comprends maintenant pourquoi je m’inquiète pour toi ? >>

-Ivy << Oui je comprends… Ne t’inquiète pas, je serai très claire avec lui à ce sujet. Pas question que je fasse la course ! >>

Je le regarde un instant hésitante.

-Ivy << Et du coup… tu crois que cet accident-là… C’était pendant une course ? >>

-Jayden << Possible… >>

 

13

 

-Ivy << En tout cas c’est sympa que tu n’aies rien balancé de tout ça au toubib… >>

-Jayden << Ouais… Je sais pas… En ne disant rien, je le laisse dans son délire. Je voudrais pas qu’il le paye comme moi… >>

-Ivy << Quoi ?! Toi aussi tu faisais des courses de bagnoles ? >>

-Jayden << Pas de bagnoles… Enfin, tout ça c’est loin… >>

Je sens qu’il n’est pas vraiment chaud pour développer…

Soudain, il se retourne face à moi. Il a posé sa main gauche contre le mur à côté de ma tête, de sorte que je suis coincée entre la paroi et lui.

 

14

 

-Jayden << Je… >>

Son visage est tout près du mien, mes mains sont collées contre la paroi et ma respiration se coupe lorsqu’il fixe mes lèvres.

Tout à coup il s’éloigne d’un pas, à mon grand, très grand regret…

Il fait un mouvement de tête comme pour s’enlever quelque chose de l’esprit, puis ses yeux se posent à nouveau sur moi.

-Jayden << Ivy… T’es vraiment une fille super… >>

 

15

 

Je le regarde sans qu’un seul mot n’arrive à sortir de ma bouche. J’ai vraiment cru qu’il allait m’embrasser ! Pourquoi il fait demi-tour ? Qu’est-ce qu’il s’est passé dans sa tête bordel !

 


 

 De retour chez moi, il doit être quelque chose comme deux heures du matin.

Le réveil va être rude demain, d’autant plus que la soirée a été mouvementée…

Yoogi bouge à peine une oreille lorsque je rentre.

 

16

 

Il remue à peine la queue quand je caresse le sommet de son crâne. Quel feignant celui-là !

Avant d’aller au lit, je vérifie une dernière fois que personne n’a essayé de me joindre.

Jay m’a envoyé un texto il y a cinq minutes : Merci encore ma petite warrior ! 

Je souris, il est vraiment adorable… Si seulement il pouvait ouvrir les yeux et se rendre compte que je suis folle de lui ! A moins qu’il le sache déjà mais qu’il ne partage pas mes sentiments…

Je décide d’envoyer un petit message de rétablissement à Bren. Il le lira probablement demain, à son réveil. J’imagine déjà son petit sourire satisfait lorsqu’il verra que j’ai pensé à lui.

 

17

 

Je souris en tapant mon message : « Alors comme ça on joue les cascadeurs ? Remets-toi bien, tu nous a fait peur. Bises. Ivy »

 

En me déshabillant, je repense à ce que m’a dit Jay, à toute cette histoire de courses illégales. J’aurais dû m’en douter, entre ses fréquentations et son bolide, Bren n’a rien du garçon sage.

Jusqu’à présent j’étais convaincue que Jay était tout l’opposé de son frère, mais, ce soir, quelque chose a changé…

Je sens bien qu’il ne me dit pas tout sur son passé. Entre lui et son frère il y a des choses assez lourdes, des choses qui ont fait la relation qu’ils ont aujourd’hui.

Même si Jay est clairement opposé aux activités de son frère, il semble que ça n’ait pas toujours été le cas.

 

18

 

Est-ce que mon beau collègue aurait un passé plus sulfureux que ce que j’imaginais ? Génial… Voilà que je vais me mettre à fantasmer sur son hypothétique passé de bad boy…

En tout cas, je suis très touchée qu’il m’ait appelée pour le rejoindre. Il aurait pu appeler un de ses potes ou même Kenan… Mais non, c’est bien moi qu’il a appelé.

Et ce soir, j’ai vu une nouvelle facette de lui. Celle d’un homme qui tient énormément à son frère malgré leurs différends. J’ai vu l’expression de son visage…

Il était dévasté lorsque nous attendions des nouvelles de Bren… Il l’a même couvert face au docteur et aux pompiers…

 

Je m’installe confortablement dans mon lit et je fixe le plafond, pensive.

 

19

 

Willa a sans doute raison, je risque de me brûler entre les deux frères Hudson…

L’image plus concrète d’être entre les deux traverse mon esprit et je me mets à glousser toute seule. Je ferais bien de me calmer si je veux arriver à dormir et éviter d’avoir une tête catastrophique demain au bureau !

Je vois déjà Vicky sur mes talons : « Eh bien il faut dormir la nuit, tu as une tête à faire peur à un aveugle ! »

Parfois je me demande comment cette garce siliconée est arrivée là où elle en est. Au bureau, les rumeurs racontent qu’elle n’a pas eu de vergogne à être très… persuasive avec la hiérarchie. Je veux même pas savoir ce qu’elle a fait exactement !

Il m’arrive souvent de rêver que je la tors en deux avec une prise de krav-maga !

Malheureusement, si je veux garder mon job, je ferais bien de me contenter de l’ignorer.

 


 

20

 

Le lendemain matin, comme prévu, ma tête trahit mon manque de sommeil.

Je me suis traînée jusqu’au bureau avec mes lunettes de soleil, façon star. J’avais du mal à lutter contre la lumière du jour.

Lorsque j’arrive je suis surprise de ne pas voir Jay. Je suppose qu’il a eu autant de mal à se lever que moi…

 

21

 

Plusieurs dizaines de minutes passent et toujours pas de Jay. Je commence à me dire qu’il n’a pas entendu le réveil sonner !

Soudain, la porte du bureau s’ouvre. Je sursaute presque, comme si je sortais d’un état comateux.

-Gaël << Bonjour ! >>

-Ivy << Bonjour Gaël ! >>

-Gaël << Jayden n’est pas là ? >>

 

22

 

-Ivy << Non… Je ne sais pas où il est. >>

-Gaël << Ok. Je n’ai rien reçu de sa part, toi non plus ? >>

-Ivy << Non, il ne m’a rien envoyé. >>

-Gaël << Ok… Je vais essayer de le joindre. >>

-Ivy << D’accord >>

Gaël semble vaguement préoccupé, puis il sort du bureau en me lançant un de ses sourire énigmatique dont il a le secret.

 

23

 

Je commence à m’inquiéter… Ou alors Jay a pris un jour de congé suite à ses émotions d’hier soir. Mais il m’aurait prévenu quand mêne…

Je lui envoie un message : « T’es où ? Gaël est passé, il te cherchait… »

 

Après quelques minutes sans réponses, je décide de me rendre en salle de pause, voir si Kenan n’y est pas. C’est son heure d’habitude.

Je ne vois personne… J’en profite pour me prendre une boisson énergisante… Je sens que je ne vais pas tenir la matinée sinon.

 

24

  

-Willa << Salut ! >>

-Ivy << Salut ! Dis, t’as vu Jay ce matin ? >>

-Willa << Euh… Non je crois pas, pourquoi ? >>

-Ivy << Il n’est pas au bureau et je n’ai pas de nouvelles de lui. >>

-Willa << Ah bon… Sûrement que cet idiot n’a pas entendu son réveil ! >>

-Ivy << Il a eu une soirée agitée hier, Brenan était à l’hôpital. >>

 

25

 

-Willa << Merde ! >>

-Ivy << Rien de grave t’inquiète, Bren allait bien. J’étais avec Jay, on s’est quitté vers 1h30 du mat, j’ai eu un texto de lui vers 2h. Mais ce matin rien… >>

-Willa << C’est bizarre… Tout aussi bien il a pris un jour pour se remettre ou… s’occuper de son frère… >>

Je n’en laisse rien paraître à mon amie pour ne pas l’inquiéter mais intérieurement je psychote. Et si il avait dû retourner d’urgence à l’hôpital ?

Et si Bren n’allait pas aussi bien que prévu ce matin ?

 

Pendant que Willa se sert un café, je vois Kenan arriver.

-Ivy << Salut Ken ! >>

 

26

 

Devant mon enthousiasme nouveau le concernant, il lève les yeux de son mobile.

-Kenan << Lut Ivy >>

-Ivy << Dis-moi… Tu as vu Jay ce matin ? >>

-Kenan << Nope… >>

Je lui dirais bien que pour une fois nous devrions mettre nos différends de côté pour l’intérêt de notre ami commun, mais… ce serait peine perdue.

Je me contente de grimacer, soucieuse.

 

27

 

-Kenan << Pourquoi ? Y’a un souci ? >>

Willa passe devant nous et me fait un geste entendu entre le « bon courage » pour Kenan et « tiens moi au courant » pour Jay.

-Ivy << Oui… Enfin je ne sais pas. Hier soir, Bren a eu un accident et nous étions à l’hôpital avec Jay. >>

Le visage de Kenan passe de l’agacement à la surprise.

-Kenan << Il t’a parlé de ça ? >>

-Ivy << Euh… Oui puisqu’il m’a appelé dans la soirée pour que je le rejoigne à l’hôpital. >>

 

28

 

-Kenan << Ah… Ok… >>

Il semble interloqué.

-Kenan << Il m’a envoyé un sms dans la nuit pour m’dire que son frère avait rien. >>

-Ivy << Oui le docteur a dit qu’il allait bien malgré une vertèbre qu’ils ont dû ressouder. Ils devaient juste le garder en observation durant la nuit. >>

-Kenan << Ok. >>

Il a l’air sincèrement intéressé par ce que je lui raconte ce qui n’est pas arrivé depuis… que je le connais !

-Ivy << Mais ce matin, Jay n’est pas là et je n’ai aucune nouvelle de lui. Alors je m’inquiète. >>

 

29

 

Kenan semble réfléchir un instant, puis ses yeux perçants me fixent à nouveau.

-Kenan << T’inquiète pas, il a dû s’occuper de son frère. Un peu com’ d’hab… >>

-Ivy << Comment ça comme d’hab ? >>

Il grimace puis m’invite à marcher un peu à l’écart.

-Kenan << Bren s’fout toujours dans des situations merdiques… et Jay doit toujours s’occuper d’arranger les choses… >>

Il m’observe un instant avant de poursuivre.

 

30

 

-Kenan << Enfin voilà quoi. C’est cool d’avoir encore son frère, mais entre Jay et Bren c’est un joyeux bordel quand même… J’dois y aller ! Si t’as des news, tiens-moi au courant miss. >>

Avant que je n’ai le temps de répondre, il est déjà parti.

C’est étrange, j’ai l’impression que cette histoire nous a rapprochés… En tout cas, pour une fois nous avons eu une discussion normale et même agréable.

 


 

Ce midi, j’ai mangé sur le pouce. J’étais trop préoccupée par l’absence de Jay.

Il n’a pas répondu à mes messages et personne n’a de nouvelles.

Je me remets au travail mais impossible d’arriver à me concentrer. Il est déjà 15h et toujours aucun signe de vie…

Soudain, j’entends un bruit de pas qui correspond à la démarche de quelqu’un que je connais bien…

Je me lève en même temps que la porte du bureau s’ouvre.

 

31

 

-Jayden << Salut princesse… >>

-Ivy << Salut Jay ! Tu vas bien ? >>

Il soupire en déballant ses affaires sur son bureau. Il a l’air épuisé.

-Jayden << J’ai ramené Bren chez lui, ils ont été un peu lourds à l’hôpital pour nous laisser sortir et… >>

-Ivy << Et quoi ?! >>

-Jayden << Et… Euh… On s’est pris la tête avec Bren… >>

Evidement…

-Ivy << Au sujet des courses illégales ? >>

 

32

 

-Jayden << Non… Enfin c’est rien, j’ai juste envie de passer à autre chose là… >>

Encore une fois, je me sens mise de côté. Il a remis de la distance entre moi et sa vie…

-Ivy << Tu n’avais pas ton portable ? >>

-Jayden << Non j’étais un peu à l’ouest ce matin… Je l’ai oublié dans ma piaule. Pourquoi, t’as essayé de m’appeler ? >>

-Ivy << Ben oui… Je me suis fait du souci moi… >>

Il me regarde avec tendresse.

-Jayden << T’es trop mignonne ma petite princesse… >>

Il s’approche de moi et me fait un bisou sur le front. Mon corps s’électrise tout entier !

 

33

 

-Ivy << Je… Euh… >>

Ce geste m’a complètement troublée et je ne veux pas qu’il s’en aperçoive.

Je cherche vite à dévier son attention.

-Ivy << Au fait Gaël te cherchait ce matin… >>

-Jayden << Ah merde ! Je vais me manier d’aller le voir ! Avec lui je peux pas jouer de mon charme naturel comme avec Vicky ! >>

 

34

 

-Ivy << Aux dernières nouvelles non… Mais dans le doute, serre les fesses ! >>

Il semble faussement choqué par ma remarque puis éclate de rire.

Mon coeur s’enveloppe immédiatement de douceur, j’aime son rire…

 


 

Le lendemain nous n’avons pas reparlé de Bren avec Jay.

En tout cas, ce soir j’ai la forme et je compte bien lui mettre la pâtée sur le ring !

J’en profite pour envoyer un dernier message à Bren… Il n’a pas répondu aux autres.

 

35

 

-Jayden << Hey princesse ! Prête à souffrir ? >>

-Ivy << Tu peux encore abandonner, demi-portion ! >>

-Jayden << Dit la fille qui m‘arrive à peine à l’épaule ! >>

-Ivy << Arrête de bavasser et viens te battre, fillette ! >>

 

Nous commençons à nous échauffer gentiment.

 

36

 

Bon, j’avoue que j’ai plus tendance à mater ses muscles en plein effort, qu’à me concentrer !

Entre deux coups, je repense à Bren.

-Ivy << Tu as des nouvelles de ton frère ? Je lui ai laissé plusieurs messages et il ne répond pas. >>

-Jayden << Quoi ? Non… Enfin si, il va bien je crois… >>

-Ivy << Tu crois ? >>

-Jayden << Ben oui, je suis son frère, pas sa mère ! Et toi, je te rappelle que tu n’es ni l’un ni l’autre ! >>

 

37

 

Pourquoi faut toujours qu’il soit sur la défensive quand on parle de Bren !

J’encaisse sans rien dire. Mais mauvaise nouvelle pour lui, il va le payer en coups de pieds et de poings…

Soudain il lance une attaque !

Je le bloque avec peine entre mes bras et je le repousse sur quelques mètres.

Il est déstabilisé un instant en tombant sur un genou puis il se redresse rapidement.

Cette fois, il ne rigole plus et moi non plus. On sait tous les deux que nous sommes en train de régler nos comptes à travers ce combat.

 

38

 

-Jayden << T’as besoin de lui envoyer des messages ?! >>

Avant que je puisse répondre, il fonce sur moi à nouveau. Il me donne un coup dans le ventre qui coupe net ma respiration.

Je me plie en deux un instant. Et je me relève pendant le court laps de temps que me laisse Jay pour le faire.

Je le regarde, les yeux pleins de colère.

 

39

 

Lorsqu’il fait un pas de plus dans ma direction, je fonds sur lui et lui envoie un uppercut !

-Ivy << Je lui envoie des messages si j’en ai envie ! >>

Je vois ces yeux verts se rétrécir, comme si je venais de le mettre profondément en colère.

Tout à coup, il pivote si vite que je me retrouve contre lui et, en une fraction de seconde, il me fait tomber pour venir se placer au-dessus de moi et bloquer totalement mes mouvements.

Il a plaqué mes deux mains au sol et ses cuisses enserrent ma taille, de sorte que je ne peux faire aucun geste.

Son visage est à quelques centimètres du mien, ses yeux plantés dans les miens.

Il lâche ma main gauche pour effleurer mon cou, tout en gardant son emprise sur mon corps.

 

40

 

Je sens son souffle chaud sur ma bouche, des gouttes de sueur perlent sur les pointes de ses cheveux.

La tension est palpable et je sens les regards sur nous.

Je tente de bouger le bassin pour me libérer, mais le corps tendu de Jay pèse lourdement sur le mien. Il resserre la pression de ses jambes contre ma taille et capture mon regard.

-Jayden << Il n’y a rien de bon chez Bren… >>

 

41

 

Il a murmuré cette phrase sans agressivité. Sa voix est devenu rauque et ses yeux ont changé d’intensité pendant qu’il ne cesse de fixer mes lèvres.

Mon rythme cardiaque s’est largement accéléré et ce n’est pas dû à l’effort mais à la promesse silencieuse que Jay est en train de me faire.

De la colère, je passe à l’impatience. Je veux juste qu’il pose ses lèvres sur les miennes. Je me fous qu’on soit sur un ring, en public.

Tout à coup notre étreinte est interrompue par un sifflement qui retentit à quelques mètres, au fond de la salle.

-<< Y a des hôtels pour ça…! >>

 

42

 

Je deviens rouge écarlate et je sens Jay défaire son emprise maladroitement.

-Jayden << La ferme Connor…! >>

Le type éclate d’un rire un peu gras à mon goût puis retourne à ses occupations, après m’avoir longuement reluquée, pendant que Jay m’aide à me relever.

 

-Jayden << Fais pas attention à lui, il est un peu… brut mais c’est pas un mauvais gars ! >>

Je commence à être épuisée de toutes ces occasions manquées, de rester sur une frustration de plus… Une boule se forme dans ma gorge.

 

43

 

-Ivy << Je… Je vais y aller. Merci pour l’entraînement… >>

-Jayden << Ivy att… >>

Je ne le laisse pas finir et je quitte précipitamment le ring pour récupérer mes affaires et rentrer à la maison.

 


 

L’orage gronde dehors, comme si la météo se mettait sur la même longueur d’onde que ma vie…

 

44

 

Je ne comprends pas pourquoi Jay a été si agressif et après si proche, pour finalement s’écarter de moi comme si de rien n’était…

Parfois je me demande s’il le fait exprès, si ça l’amuse ! Mais c’est tellement loin de lui ressembler… Alors pourquoi fait-il ça ?

Les paroles de Bren me reviennent en tête : « Tu perds ton temps ! Clairement, il tient à toi… »

Il tient à moi donc il ne veut rien tenter…?

 

45

 

Je souffle, tout ça n’a aucun sens ! Mes yeux sont embués à cause de la pluie, et sûrement beaucoup par rapport à la façon dont on s’est quitté avec Jay.

Je décide d’appeler Bren. Il va bien finir par me répondre !

Le téléphone sonne mais je suis envoyée direct sur sa messagerie. A croire qu’il m’évite !

Je me sens tout à coup abandonnée tour à tour par chacun des deux frères…

 

Pendant que je fulmine, mon portable sonne !

Mon coeur fait un bond. J’espère soudain que c’est Jay qui appelle pour s’excuser de son comportement bizarre de ce soir !

 

46

 

Mais c’est Willa ! Je décroche.

-Ivy << Oui ? >>

-Willa << Hey ! Dis donc t’as une petite voix ! >>

-Ivy << Ouais… Je me suis pris la tête avec Jay… Sur le ring… >>

-Willa << Oh… Merde… Je t’appelais justement pour prendre de ses nouvelles, mais c’est peut-être pas le bon moment…? >>

-Ivy << Les frères Hudson vont bien. Jay est toujours en colère contre Bren pendant que Bren, lui, se contente d’ignorer mes messages… >>

 

47

 

Willa ne dit rien au bout du fil.

-Ivy << Donc tu vois là, les deux en fait, ils me fatiguent un peu !! >>

-Willa << OK… Toi t’as besoin de débrancher… Ou il te faut du chocolat pour te remonter le moral ! >>

Je lâche un rire nerveux.

-Ivy << Je crois qu’il va me falloir le chocolat en perfusion ! Je vais demander au toubib des urgences… >>

-Willa << Il était charmant ou quoi ? Genre docteur mamours…? >>

-Ivy << Euh… J’en sais rien, j’ai pas vraiment regardé ! >>

 

48

 

-Willa << C’est vrai pardon, j’aurais dû m’en douter ! >>

Mon coeur se serre. Je m’en fiche de savoir si ce type était beau ou pas… Je sais très bien qui occupe mon esprit…

-Willa << Bon je dois filer ma belle. Reste zen… Et rappelle-moi ce soir si t’as besoin ! >>

-Ivy << Merci Willa mais ça va aller… Profite de ton cours ! Bisous >>

Je raccroche le regard dans le vide. Je crois que, ce soir, je vais juste me caler dans le lit et oublier les jumeaux. Enfin, si j’y arrive…

 


 

A suivre...