Nous avons attendu sagement que l’ascenseur soit vide pour le prendre. On dirait deux amants qui vivent une aventure en secret…

 

Une fois à l’intérieur, nous nous regardons.

-Ivy << T’imagines si quelqu’un nous surprend ? Genre… les portes s’ouvrent et là paf, monsieur Nakamura, qui comprend ce qu’on était en train de faire… >>

 

1

 

-Jayden << Si ça arrive, je suis sûr qu’il me fera un clin d’oeil. Genre, bien joué mec ! T’as décroché la plus belle ! >>

Il affiche un sourire triomphant et j’éclate de rire.

Il se grandit, remonte le menton, ajuste son tee-shirt et s’approche de moi avec une démarche prédatrice. Il prend une voix grave et un ton hautain.

-Jayden << Croyez-vous, jeune dévergondée, que l’on batifole librement dans mes ascenseurs ? >>

-Ivy << Oh ? Vous voulez parlez… de vos ascenseurs pourris ? >>

Il marque un temps d’arrêt et prend une expression outrée surjouée.

-Jayden << Juste ciel ! Mais que les nouvelles recrues sont vulgaires… Qui donc s’occupe des recrutements dans mon empire !! >>

 

2

 

-Ivy << Juste ciel ?! Non mais, sérieux, qui parle encore comme ça Jay ?! >>

Il s’approche de moi tel un félin. Je recule pour me retrouver les dos collé à la paroi.

-Jayden << Continuez à vous jouer de moi et je vais vous octroyer une bonne punition. En plus, comme je suis un peu pervers, ça va bien me plaire ! >>

-Ivy << Avec tout le respect que je vous dois, très cher, je peux vous faire manger la moquette de cet ascenseur en moins de temps qu’il ne faut pour le dire ! >>

Il change d’expression. Il pose une main au-dessus de ma tête et me fixe, les yeux pleins de défi.

-Jayden << Tu ne devrais pas me mettre au défi tu sais ça… >>

Je hoche la tête en fixant sa bouche qui appelle la mienne.

 

3

 

-Ivy << Oh mais je ne voudrais pas abîmer cette belle gueule, alors soyez raisonnable et je promets de rester docile… >>

-Jayden << Je peux être à la fois doux comme un agneau et sauvage comme un loup… >>

Il passe une main le long de ma taille qu’il agrippe fermement et prend ma bouche avec une brutalité sauvage qui finit de me faire tourner la tête.

Pour l’encourager, je passe mes doigts le long de sa nuque puissante et m’accroche à ses cheveux. Il plaque mes bras contre la paroi sans cesser de m'embrasser.

Je voudrais que ce moment dure pour l’éternité, que cette cage d’acier ne finisse jamais son ascension… Dans ses bras, le temps est suspendu.

 

4

 

Il glisse une main sous mon tee-shirt et remonte jusqu’à ma poitrine. Avec une dextérité certaine, il écarte du bout des doigts la dentelle de mon soutien-gorge et frôle mon téton. Mon dos se cambre instantanément sous l’effet du plaisir alors que nos souffles deviennent saccadés.

Je pourrais aisément faire le rapprochement entre la montée progressive des étages et l’état dans lequel il me plonge…

Tout à coup, le ding de l’ascenseur nous fait sursauter.

Quoi déjà ?! D’habitude je peste sur cet engin qui met un temps infini à monter les étages mais, cette fois, c’est comme s’il me narguait :  « T’as vu, je les monte pas si lentement, hein ? »

Nous nous rajustons rapidement en pouffant. Je regarde en diagonale ses lèvres rosie par mon glose et ses cheveux bien plus en bataille que d’habitude. C’est évident, on a carrément l’air d’avoir fait des choses inappropriées dans cet ascenseur !

Lorsque les portes s’ouvrent, nous nous figeons comme des gamins pris en flag.

Je ne sais pas comment interpréter le regard qui nous fait face…

 

5

 

Dans les iris flamboyants de Vicky, je lis beaucoup de choses. Et rien qui augure quoi que ce soit de bon pour la suite… J’y vois un mélange de stupéfaction, d’envie et de dégoût.

Encore un peu débraillés nous la saluons innocemment.

Intérieurement, je ne peux m’empêcher de jubiler. Elle doit détester ce qu’elle voit. Et j’aime tout ce qu’elle déteste !

Visiblement désarçonnée, elle détourne le regard pour entrer dans l’ascenseur pendant que nous nous en échappons.

Jay et moi nous regardons, les yeux complices…

-Willa << Hey ! >>

-Ivy << Oh salut Willa ! >>

 

6

 

-Willa << Felipe à midi ? >>

-Ivy << Oui, avec plaisir ! >>

-Willa << Super ! Jay ? >>

-Jayden << Non j’ai déjà prévu de manger avec Ken, on doit parler d’un truc. Désolé les filles… >>

-Willa << Mmm tant de mystères… Bon j’y retourne ! A toute à l’heure ma poulette ! >>

 

Nous entrons dans notre bureau et je me retourne vers Jay avec une moue interrogative.

-Jayden << Oui princesse…? >>

-Ivy << Vous allez parler de quoi avec Ken…? De vos dernières conquêtes ? >>

 

7

 

-Jayden << On ne parle pas vraiment des filles avec Ken. Elles représentent un véritable mystère pour nous. On préfère parler de sujets qu’on maîtrise…! C’est juste qu'il doit assurer la première partie d’un concert, au sud du pays, avec son groupe, et il veut qu’on parle. Il va sûrement me demander de les accompagner pour leur filer un coup de main… >> 

-Ivy << Ah c’est super ça ! Je suis contente pour lui ! >>

-Jayden << Ouais ils le méritent ! >>

-Ivy << Et du coup ça serait pour combien de temps ? >>

-Jayden << Je sais pas, on doit en discuter. Je pense que c’est pour quelques jours, une semaine max… >>

-Ivy << Une semaine ?! C’est long une semaine… >>

-Jayden << C’est pas sûr encore… Et puis, nos retrouvailles n’en seront que meilleures… >>

 

8

 

-Ivy << Et tu partirais quand ? >>

-Jayden << Je sais pas Iv. On va justement en discuter. >>

Je suis un peu dégoûtée mais j’essaie de me contenir. Je ne veux pas passer pour la fille capricieuse et chiante !

 


 

 A treize heure vingt, j’arrive chez Felipe en râlant.

Gaël a tenue à me voir, en fin de matinée, pour le client qu’il m’a confié et la réunion a pris plus de temps que prévu.

-Ivy << Ouf ! Me voilà ! Je suis désolée, un boulot à finir ! >>

 

9

 

-Willa << Pas de soucis ! Felipe m’a offert un verre de Chianti et quelques olives pour me faire patienter ! >>

Elle lance un clin d’oeil charmeur à ce dernier qui me fait un grand sourire depuis le comptoir où il sèche plusieurs verres.

-Willa << Alors ? >>

-Ivy << Alors quoi ? >>

-Willa << T’en es où de ta love story ? >>

-Ivy << Ce matin Jay m’a emmené dans son garage au sous-sol de la boîte et… c’était hot…! >>

-Willa << Comment ça ? >>

Je la regarde en biais et hésite à poursuivre un instant. J’adore la faire mariner un peu…

-Ivy << Il m’a montré son engin… >>

Elle manque de s’étouffer et presque de recracher dans son verre.

-Willa << Son engin ?! >>

 

10

 

-Ivy << Ouais sa moto quoi ! >>

Elle me fait une moue désabusée puis me sourit, en se calant contre le dossier de la chaise. Elle me regarde avec défi.

-Willa << C’est pas gentil de me faire marcher… L’espace d’un instant j’ai cru que tu aurais plus croustillant à raconter que moi… >>

-Ivy << Quoi ?! Quel coeur as-tu encore brisé ? >>

-Willa << Ne détourne pas la conversation ! Donc cette moto… Elle est grosse ? >>

-Ivy << T’as vraiment un problème avec la taille, sérieux ! A la limite du trouble obsessionnel… >>

-Willa << Ah ah ah ! Va savoir… >>

-Ivy << Bref, il m’a montré sa moto… qui est grosse oui… en m’expliquant tout plein de trucs. Et puis, les choses faisant, je l’ai embrassé… et il m’a rendu mon baiser… plutôt passionnément ! >>

Elle croise les mains sous son menton et me regarde fixement, les yeux pétillants de malice.

-Willa << Et ? >>

-Ivy << Et voilà ! Tu peux pas juste trouver ça trop mignon, comme tout le monde ?! >>

 

11

 

-Willa << Mais si… C’est mignon. Mais j’en suis restée à l’engin, moi… >>

-Ivy << Oui j’aurais bien aimé le voir aussi, figure-toi ! Mais malgré mon insistance, il n’a pas voulu aller plus loin. Il veut qu’on fasse ça bien… >>

-Willa << Alors, lui… >>

-Ivy << Ouais… >>

-Willa << Lui, c’est le genre de mec à te faire passer une nuit inoubliable… Genre bougies, massages et tout le bordel…! Ce jour-là, pense à m’appeler pour tout me raconter ! >>

Pendant que nous gloussons, Felipe s’éclaircit la voix pour prendre notre commande.

 

Une fois Felipe reparti, Willa se penche vers moi un sourire en coin.

-Willa << Et du coup, vous êtes revenus à votre bureau l’air de rien ? Quand je suis passée, j’ai bien senti un truc… Petits coquins…! >>

-Ivy << Disons que la remontée dans l’ascenseur a été plutôt torride, mais Vicky a fait redescendre les degrés quand les portes se sont ouvertes sur sa tête consternée ! >>

-Willa < Ah ah ah ! Excellent ! >>

 

12

 

-Ivy << Je sais pas, je sens qu’elle va me le faire payer… >>

-Willa << Probablement… Et du coup, avec Bren, ça donne quoi ? >>

Je soupire lourdement à l’évocation de son nom et mon coeur se serre. Je ne sais pas si je dois en parler à mon amie. Je ne veux pas l’inquiéter.

Felipe me donne un peu de sursis en déposant fièrement nos plats sur la table.

-Ivy << Je crois que je vais l’éviter pendant un moment… J’ai pas vraiment envie de me retrouver mêlée, de près ou de loin, à ses histoires… >>

-Willa << Sage décision… >>

-Ivy << Ca va, c’est bon ! Je sais que tu l’aimes pas ! >>

-Willa << C’est pas que je l’aime pas… Je le connais même pas ! Mais, de ce que tu m’en dis, il me plaît pas beaucoup, c’est tout. >>

-Ivy << Mmh… Enfin bref ! Je vais profiter de mon idylle naissante avec Jay ! Enfin je vais essayer… >>

 

13

 

J’avale machinalement une bouchée de calzone en repensant à la tournée de Ken.

-Willa << Qu’est-ce qu’il y a ? >>

-Ivy << Jay m’a annoncé qu’il allait probablement s’absenter une semaine pour accompagner Kenan dans le sud du pays, pour un concert… >>

-Willa << Ah… >>

-Ivy << Ouais. Je suis dégoûtée… Mon Jay, seul avec un groupe de rock… Je sais bien que des tas de filles vont leur tourner autour… >>

-Willa << Tu sais des tas de filles lui tournent déjà autour ici ! >>

Je la fusille du regard.

-Ivy << T’as toujours le mot pour me rassurer, toi ! >>

-Willa << Oh la détend toi ! Je veux juste dire qu’il n’a d’yeux que pour toi ici ! Pourquoi ce serait différent là-bas ? >>

-Ivy << Mmh… >>

-Willa << Fais pas ta mauvaise tête ! Toi au moins t’as rencontré le prince charmant ! Moi, l’autre jour, j’ai fait fort… >>

 

14

 

-Ivy << Ah oui ! Raconte ! >>

-Willa << Figure-toi que j’ai rencontré un type, l’autre soir. Le mec genre George Clooney réincarné, un charme de malade ! La quintessence de la virilité, tu vois… >>

-Ivy << Euh ouais je vois…! >>

-Willa << Ouais… Le type super canon, super classe. Le genre qui respire le mâle, le vrai… >>

-Ivy << Et qu’est-ce qui s’est passé ?? >>

-Willa << Eh ben on boit un verre, le gars m’invite à aller manger à un japonais. Je lui dis « ok allons-y, pourquoi pas ». On passe une super soirée. Le type intéressant qui me fait découvrir des saveurs surprenantes… Je me dis « ma cocotte, celui-là il va t’emmener au septième ciel vitesse grand V ». On va chez lui… On commence à se rapprocher… Et là il me sort « Je te préviens, j’ai des goûts particuliers »… >>

-Ivy << C’est à dire ? >>

 

15

 

-Willa << Tiens-toi bien poulette… >>

Je m’installe plus confortablement sur ma chaise et je la fixe, comme si j’étais devant ma série préférée !

-Willa << Je me dis « ok voyons voir », après tout, des mecs bizarres j’en ai rencontré un paquet je suis plus à ça près… Et là, il me sort une malette remplie d’objets genre fouet, menottes, chaînes… >>

J’essai tant bien que mal de maîtriser le fou rire qui monte en moi.

-Willa << D’un côté, pourquoi pas… Sauf que en fait… Comment te dire… C’était plutôt le genre à te supplier de le punir et de lui donner des coups de fouets… >>

-Ivy << Mais noooon !! >>

Quelques personnes se retournent vers nous, manifestement choquées par notre conversation. Je continue en baissant le ton.

-Ivy << Et t’as fait quoi ? >>

-Willa << Eh ben… l’image du mâle dominant a éclaté comme une bulle de savon ! J’ai embarqué mes affaires et je me suis barrée de chez lui rapido ! >>

 

16

 

-Ivy << Tu devrais refiler son numéro à Vicky… Dans le genre salope dominatrice elle est parfaite…! >>

-Willa << Ah ah ah ! T’as raison, j’y ai pas pensé…! >>

Je ne peux pas m’empêcher d’imaginer la tête de Willa, quand le type lui a demandé de le fouetter, et je pars dans un fou rire incontrôlable !

 


  

Lorsque je reviens au travail, Jay n’est pas à son poste. Je lève les yeux au ciel, encore une fois il n’a pas dû surveiller l’heure…

Quelques minutes plus tard je le vois arriver, le visage crispé.

-Ivy << Tout va bien ? >>

-Jayden << Je sors du bureau de Gaël, je lui avais demandé une augmentation il y a quelques temps. Il devait soi-disant voir avec la direction… >>

 

17

 

-Ivy << Et alors ? >>

-Jayden << Et alors ce sera pour une autre fois ! >>

Je me lève de ma chaise.

-Ivy << Pourquoi ? >>

-Jayden << Soi-disant qu’ils ont déjà fais pas mal d’efforts cette année. Comme s’ils allaient me faire gober ça ! Bref ! Au moins j’ai une collègue super canon pour me consoler… >>

Il s’approche de moi et attrape mes poignets pour m’attirer contre lui. Mon coeur s’accélère.

Il capture mes lèvres avec une infinie douceur et m’embrasse tendrement.

 

18

 

L’espace d’un instant tout disparaît autour de nous.

Puis il se détache de moi pour plonger ses iris émeraudes dans les miennes.

-Ivy << Alors…? Pour Ken ? >>

Il passe une main dans ses cheveux. Merde c’est mauvais signe…

-Jayden << En fait… On décolle demain après-midi… >>

-Ivy << Quoi ?! Demain ? >>

-Jayden << Ben… ça nous permet de tout préparer là-bas pour le week-end… Il a insisté… Et Gaël a pas pu refuser, pas après le coup qu’il vient de me faire… >>

Génial ! J’ai soudain très envie de débouler dans le bureau de notre supérieur pour l’insulter !

-Jayden << M’en veux pas princesse… Je me ferai pardonner à mon retour. Promis… >>

-Ivy << T’as intérêt ! >>

 

19

 

Il me fait un sourire à tomber à la renverse.

-Jayden << Une promesse est une promesse, je te décevrai pas… >>

-Ivy << Et c’est où ? >>

-Jayden << A Starlight Shores ! >>

Je n’ai pas envie de passer pour la fille possessive et jalouse, alors je prends sur moi…

-Ivy << Wow… Tu vas te régaler ! Il y a de belles plages là-bas… >>

-Jayden << Tu sais, je vais surtout aider les gars pour le concert. Je pense pas qu’on visite… >>

Ces dernières paroles me rassurent un peu, mais j’ai du mal à effacer de mon esprit les images de créatures plantureuses se jetant sur les genoux de mon Jay, dans une paillote, à Starlight Shores…

 


  

20

 

Ce soir, je me suis mise en mode déprime…

C’est à dire pyjama tue-l’amour, pot de glace et films jusqu’à pas d’heure. Le tout avec la tête de Droopy qui va bien…

Jay a dû partir tôt ce soir pour, je cite, « aider à charger le matos »…

Il est adorable, c’est vrai, mais peut-être un peu trop serviable… J’aurais aimé qu’il pense à moi, qu’il se dise que j’avais envie de le voir. Mais au lieu de ça il préfère nous sacrifier pour rendre service…

Est-ce que je suis égoïste…?

-Ivy << Pff… Tu sais quoi Yoog, des fois j’aimerais être toi ! C’est tellement plus simple !! >>

 

21

 

Il s’approche de moi et se jette à mes pieds emmitouflés dans mes chaussons chatons !

J’attrape mon portable en soufflant. Ca fait seulement quelques heures que j’ai quitté Jay, je vais peut-être éviter de le harceler… Y’a rien de moins sexy qu’une fille désespérée !

Je repose mon téléphone sans ménagement, en le regardant de travers, comme s’il était responsable de quelque chose.

Soudain il se met à vibrer, comme pour me narguer. Je le reprend pour lire le message.

C’est Bren : « Comment va ma biche ? »

A croire que celui-là apparaît toujours dès que son frère disparaît. A force, lorsque les coïncidences se reproduisent, c’est difficile de ne pas y voir un coup du sort…

Je réponds : « Salut, je vais bien. Et toi ? Pas d'associés mécontents ? Paraît que c’est dangereux… »

 

22

 

Je suppose qu’il comprendra le message… En attendant, j’ai une soirée déprime à poursuivre…

-Ivy << Qu’est-ce qu’on pourrait regarder, Yoog ? >>

Il se contente de me regarder en remuant la queue.

-Ivy << Ok ! On va se mettre un film d’horreur, j’ai envie de voir des gens se faire zigouiller ! Après tout il faut bien que quelqu’un paye pour ma journée ! >>

Il me regarde amoureusement. De toute évidence, il ne comprend rien à ce que je raconte mais, au moins, il n’est pas contrariant, lui !

Faute de mieux, le seul à qui je peux faire un câlin ce soir, c’est lui ! Je lui fais signe de monter sur le sofa et il se cale aussitôt contre moi, sa grosse tête contre ma cuisse.

 

23

 

J’essaie de me concentrer sur le film en chassant de mes pensées le départ imminent de Jay…

 


 

Le lendemain, mon coeur se serre lorsque j’arrive au bureau. Voir toutes les affaires de Jay sans qu’il soit là me rend triste.

Comment survivre une semaine ici sans ses baisers…?

Et comme si ça ne suffisait pas j’ai attrapé un gros rhume à cause du changement de saison...!

 Alors que je dépose mes affaires sur le bureau avec nonchalance, mon portable vibre.

Un texto de Jay : « Bien arrivés à Starlight ! On attend l’agent de Ken depuis une heure… Pense à moi ma princesse ! Kiss »

 

24

 

Je lui renvoie, en gloussant : « Je risque pas d’oublier de penser à toi… Tu m’obsède ! »

-<< T’as vraiment rien d’autre à faire…? >>

Vicky entre dans le bureau comme si c’était chez elle.

Elle m’observe, avec son dégoût habituel. Mais, cette fois, je remarque une note d’auto-satisfaction dans son regard.

-Ivy << Oh si si j’ai du taff, d’ailleurs je vais m’y mettre… Mais j’ai une vie aussi ! >>

-Vicky << Ton supérieur est au courant que tu passes plus de temps sur ton téléphone que sur tes dossiers ? >>

 

25

 

Je voudrais l’insulter mais je me contiens. Accessoirement, j’ai encore besoin de ce job !

-Ivy << J’allais me mettre au travail ! >>

Je déteste cette manie qu’elle a de toujours épier mes faits et gestes !

-Vicky << Oh vraiment…? >>

Alors que je réfléchis à comment lui dire élégamment d’aller se faire foutre, elle poursuit, bien décidée à ne me laisser aucun répit.

-Vicky << Sans Jay ça va être compliqué de batifoler dans l’ascenseur cette semaine… A moins que tu ne jette ton dévolu sur un autre collègue ?! >>

Nous y voilà, je savais que j’allais le payer…

-Ivy << Ma vie sentimentale ne regarde que moi et je n’apprécie pas ce que tu tentes d’insinuer. Alors maintenant, si tu le veux bien, j’aimerais me mettre au travail… >>

 

26

 

Elle me regarde d’un air mauvais.

-Gaël << Bonjour mesdames. Tout va bien…? >>

Le visage de Vicky se métamorphose, littéralement. Je me demande comment elle arrive à faire ça !

-Vicky << Oh Gaël ! Tu tombes bien, il fallait que je te vois… >>

En partant, elle roule des hanches aux côté de mon supérieur et me jette un dernier regard assassin, par-dessus son épaule.

Je regarde, désespérée, le bureau de Jay, en me demandant comment je vais faire pour survivre dans cette jungle sans lui…

 


 

27

 

La semaine est passée, non sans souffrance, et c’est enfin le week-end…

Je vais bientôt retrouver les bras de celui qui me hante.

On s’est appelés plusieurs fois. Tout à l’air de bien se passer là-bas, mis à part quelques accrochages entre Ken et une fille du groupe, une certaine Spencer.

Il me tarde qu’il rentre. Tous les soirs j’ai repensé à ce que j’avais ressenti dans ses bras… J’ai l’impression d’être en manque…

Pour me changer les idées, j’ai emmené Yoogi au parc pour faire un jogging.

 

28

 

Mon rhume ne s’est pas arrangé. Le docteur a parlé d’allergies et il m’a donné un traitement de cheval !

D’un côté, je suis bien contente que Jay ne me vois pas dans cet état…

Mon portable vibre. C’est un numéro privé… Je m'arrête pour décrocher.

-Ivy << Allo ? >>

-<< Ivy ? >>

-Ivy << Jay ! >>

Je n’entends plus rien au bout du fil pendant quelques secondes, comme si ça avait coupé.

-Ivy << Jay tu m’entends…? >>

-Jayden << Euh… Ouais ! Ca à coupé ! Je t’appelle d’une cabine téléphonique, ma batterie est morte… Tu vas bien, ma belle ? >>

Une chaleur rassurante enveloppe mon coeur. Le seul fait d’entendre sa voix me fait un bien fou !

-Ivy << Tu me manques… Mais ça va… Enfin… j’ai chopé un gros rhume mais je me soigne… Tout se passe bien de ton côté ? >>

-Jayden << Ah mince… Euh… Ouais super ! C’est super ici ! >>

-Ivy << Ken se prend toujours la tête avec Spencer ? Elle a l’air spéciale cette fille, quand même… >>

 

29

 

-Jayden << Ah ouais… Spencer… M’en parle pas… Une vrai timbrée… >>

Je le trouve un peu hésitant et pas très loquace. Je me demande s’il me cache pas quelque chose…

-Ivy << Y a un souci…? T’as pas l’air dans ton assiette ? >>

-Jayden << Si si ça va, ma belle… >>

Pendant quelques secondes, qui me paraissent une éternité, il ne dit plus rien et je retiens ma respiration.

-Jayden << Il faut que je t’avoue quelque chose… >>

Je sais pas pourquoi mais j’ai un mauvais pressentiment…

-Ivy << Si tu me dis que tu as craqué pour une surfeuse bronzée et décolorée, je te jure que je prends l’avion et je viens t’étrangler moi-même ! >>

Je l’entends se retenir de rire à l’autre bout du fil.

-Jayden << Non… Pas de surfeuse… J’ai juste décidé de rentrer plus tôt… Ici c’est cool mais tu me manques grave… Je suis à l’aéroport là, j’arrive en fin d’après-midi… >>

Voilà que mon coeur se met à battre la chamade !

-Ivy << Mais c’est génial !! Je suis tellement contente de te revoir enfin ! >>

 

30

 

Je suis assez surprise mais trop heureuse pour chercher à comprendre, et sûrement pas assez altruiste pour le convaincre de rester pour Ken ! Ma bonté d’âme a ses limites !

-Jayden << On pourrait se voir ce soir… >>

-Ivy << Bien sûr ! >>

-Jayden << Super ! On se rejoint au bar habituel ? >>

-Ivy << Oui carrément ! >>

-Jayden << Super ! Je dois y aller, à ce soir ! >>

Lorsqu’il raccroche je suis sur un petit nuage ! Je pense que je vais littéralement voler au-dessus du sol jusqu’à la maison. Le revoir me rend complètement euphorique !

 


  

31

 

Ce soir c’est LE grand soir !

J’ai rangé tout l’appartement et disposé des petites bougies ça et là. J’ai même préparé une playlist !

Je sais très bien que je ferai monter Jay dès qu’il me raccompagnera en bas de chez moi. De gré ou de force…

 Après m’être douchée et coiffée, je passe à la phase maquillage. Pas facile avec un nez qui coule et des yeux gonflés…

Dès que je commence à appliquer un peu de poudre sur mes paupières, mes yeux se mettent à larmoyer… GE-NIAL…

Agacée, je me nettoie rapidement avec mon démaquillant. Je souffle et me contente de parfaire le teint. Si j’ai les yeux rouges, autant attirer l’attention sur une belle peau et de belles lèvres bien pulpeuses !

 

32

  

Je pioche dans ma collection de rouges à lèvres et je choisis mon préféré. J’adore le rouge à lèvres ça me donne un côté femme fatale !

Je regarde Yoogi qui mâchouille avec application son jouet en caoutchouc, près de mon lit.

-Ivy << Et maintenant, les fringues ! >>

OK pas de panique ! Je farfouille dans mon placard, en me disant pour la énième fois de la semaine que je ferais bien de le ranger.

J’opte pour une tenue rock. Je sais que Jay appréciera le clin d’oeil, et puis ce look me donne toujours un petit air rebelle.

 

33

 

Je regarde l’heure, il est déjà 21h15. Je ferais bien de me mettre en route ! J’attrape mon sac, prête à sortir, mais je fais demi-tour. 

Oups j’allais oublier !

Je me précipite dans la salle de bain pour chercher mon parfum préféré !

Je vaporise un petit nuage tout autour de moi et je réajuste une dernière fois mes cheveux.

-Ivy << Ok, on est bon ! >>

 


 

Le taxi me dépose devant le bar. Pendant tout le trajet j’ai eu le coeur battant, je suis prise entre excitation, impatience et angoisse.

C’est un sentiment très étrange mais à la fois délicieux…

 

34

 

Je scrute du regard les quelques personnes dehors. Je tente de voir si la moto de Jay est garée quelque part mais je ne vois rien.

Je n’ai pas envie de rester dehors, surtout avec ces types, de l’autre côté de la rue, qui laissent traîner des regards lubriques sur mes jambes. Une fois m’a suffi…

Lorsque je m’apprête à entrer dans le bar, une voix m’interpelle.

-Jayden << Bonsoir beauté… >>

-Ivy << Jay ! >>

Je me retourne d’un bond et je me jette littéralement dans ses bras pour venir me blottir contre lui.

Les deux mains autour de sa taille, j’enfouis ma tête contre son cou pendant qu’il m’enlace tendrement.

 

35

  

Il resserre son étreinte autour de moi. J’ai toujours l’impression d’être minuscule lorsque je suis dans ses bras. Un peu comme sur sa moto…

Nous restons un moment ainsi, l’un contre l’autre. Je le serre comme si ma vie en dépendait. Je me sens tellement heureuse qu’un sourire se dessine sur mes lèvres.

Je commence à esquisser un mouvement de recul, mais ses bras me retiennent et me pousse à rester contre son torse. J’aime cette force protectrice qui émane de lui.

Après quelques minutes, il défait son étreinte et me regarde fixement.

-Jayden << Tu es toujours aussi belle… >>

-Ivy << Ca te plaît…? >>

Je me recul d’un pas et je tourne sur moi-même. Je vois un sourire se dessiner sur ses lèvres.

Il attrape ma tête entre ses deux larges mains et dépose un baiser sur mes lèvres.

 

36

 

Je remarque une odeur différente de son parfum habituel.

-Ivy << Tu as changé de parfum…? >>

-Jayden << Oh… Euh ouais, tu aimes ? >>

-Ivy << Mmmmh… Je crois que je préfère l’ancien… Mais je me contenterai de celui-ci pour ce soir… >>

Je reste blottie contre lui, pendant qu’il me serre dans ses bras et qu’il caresse doucement mes cheveux.

-Jayden << Que dirais-tu qu’on rentre se mettre au chaud ? >>

Je sens mon portable vibrer pendant qu’il passe un bras autour de ma taille pour m’entraîner à l’intérieur.

 

Nous nous asseyons sur une banquette, l’un à côté de l’autre.

Je me tourne automatiquement contre lui et, avec une sensualité calculée, je glisse une jambe sur la sienne. Il pose une main sur ma cuisse et l’autre sur ma hanche.

 

37

 

Alors que le serveur passe devant nous, Jay l’apostrophe.

-Jayden << Votre meilleur champagne, s’il vous plaît. >>

-Serveur << Je vous apporte ça tout de suite ! >>

Je me cale contre lui, ma tête sur son épaule.

-Ivy << Merci… >>

-Jayden << J’ai envie de fêter nos retrouvailles comme il se doit ! Et puis quelque chose me dit que cette soirée va être spéciale… >>

 

Lorsque le serveur nous apporte la bouteille et deux flûtes, je suis presque sur les genoux de Jay.

-Serveur << Voilà, les amoureux… >>

Jay saisit une flûte et me la tend. Puis il prend la sienne sans cesser de me regarder.

-Jayden << A nous ! >>

 

38

 

-Ivy << A nous ! >>

Nous buvons sans cesser de nous observer et de nous sourire, simplement heureux d’être ensemble. Dans la pénombre du bar, je peine à distinguer les détails mais tous mes autres sens sont aux aguets.

Il prend ma flûte vide pour la reposer sur la table et me resservir. Il trempe lentement un doigt dans le liquide effervescent et porte son doigt le long de mes lèvres.

Je frémis à ce contact et une décharge irradie tout mon corps.

Je passe ma langue avec une lenteur calculée sur ma lèvre humectée sans cesser de le fixer d’un oeil coquin.

Le goût du champagne et le regard de braise de Jay achève de me faire perdre le peu de contrôle qu’il me restait.

Il passe une main le long de mes hanches et remonte sur ma poitrine sans cesser de déposer des baisers dans mon cou.

 

39

 

Je me recule un peu, surprise de sa soudaine audace. Mais il me presse à nouveau contre lui.

-Jayden << Qu’est-ce que tu as ? >>

-Ivy << On est un peu en public là…! >>

-Jayden << Tu veux que j’arrête ? >>

J’observe brièvement les gens dans la salle. Manifestement personne nous regarde. Pour une fois qu’il oublie ses principes de preux chevalier je ne vais pas me plaindre !

-Ivy << Non… >>

Sentir ses mains fermes et douces glisser sur moi me rend folle. Je crois bien que je pourrai perdre la tête s’il continue.

Je me recule légèrement pour boire d’un trait ma flûte de champagne. Cet homme me rend complètement désinvolte… et assoiffée.

-Jayden << Tu es tellement belle… >>

 

40

 

-Ivy << Merci, mais il faut me laisser m’hydrater si tu veux pas que je fasse un malaise… >>

-Jayden << Un malaise ? Pourtant nous n’en sommes qu’à l’amuse-gueule… >>

Je crois que je manque de m’étouffer, avant de reposer la coupe sur la table, en toussant un peu. Il a vraisemblablement décidé de passer à la vitesse supérieure.

Je dois dire que ça ne me déplaît pas mais ça me surprend un peu… Je me demande soudain s’il s’est passé quelque chose à Starlight…

-Ivy << On a pas vraiment eu le temps d’en parler mais… Pourquoi tu es rentré plus tôt ? >>

-Jayden << Mmh… Là-bas, j’ai réalisé à quel point j’avais envie de te voir. Tu m’obsèdes, Iv… >>

Devant cette déclaration j’ai l’impression que je suis en ébullition. De la vapeur va bientôt s’échapper de mes oreilles…

Je croise nerveusement mes jambes pour me donner une contenance et retrouver un peu de self-control.

Tout à coup, il se penche vers moi, me faisant basculer sur la banquette.

-Ivy << Jay ! >>

Il attrape mon cou et capture mes lèvres avec passion. Cette fois nous ne sommes pas chez moi mais dans un bar !

 

41

 

-<< Hum hum… >>

Lorsque nous nous redressons, le serveur nous fait face.

-Serveur << Excusez-moi… Vous désirez quelque chose à manger ? >>

-Jayden << Tu as faim ? >>

-Ivy << Non pas trop… >>

-Jayden << Moi j’ai une faim de loup… >>

Avec le ton qu’il emploie, j’ai le sentiment que je fais partie du plat de résistance !

-Jayden << Apportez-nous des tapas. >>

-Serveur << Très bien. >>

Lorsque le serveur repart, j’en profite pour me redresser et me rajuster gracieusement. Un peu de tenue quand même !

 

J’ai prétexté aller me repoudrer pour reprendre un peu d’assurance et me rafraîchir. Le champagne commence à faire son effet, je me sens de plus en plus… détendue !

 

42

 

Quand je reviens à la table, Jay a déjà attaqué les tapas.

-Ivy << Gourmand ! >>

-Jayden << Bah quoi ! >>

Je me glisse contre lui sur la banquette et lui donne quelques coups de hanches pour qu’il se pousse.

-Ivy << J’en veux moi aussi ! >>

-Jayden << Tu peux le demander gentiment, ogresse ? >>

-Ivy << Mmmmh… Non. Ce que je veux, je le prends ! >>

Je lui fait un clin d’oeil avant de croquer goulument dans une tomate juteuse.

Nous éclatons de rire. Ces moments m’ont tellement manqué !

-Ivy << C’était long ces quelques jours sans toi, au bureau… Vicky m’a encore pris la tête… >>

-Jayden << Vicky ? >>

-Ivy << Oui Vicky ! Quoi ? Tu vas pas me dire que ça t’étonne, après la tête qu’elle a tiré quand elle nous a trouvés dans l’ascenseur… >>

-Jayden << Mmh… C’est pas faux… Elle t’a dit quoi ? >>

 

43

 

-Ivy << Que, sans toi, il allait me falloir jeter mon dévolu sur un autre collègue… >>

-Jayden << Ah ah ah ! >>

-Ivy << La garce… Je la déteste… >>

-Jayden << Pourquoi tu lui dis pas ses quatre vérités ? >>

-Ivy << Quoi, à Vicky ? >>

-Jayden << Ouais. >>

-Ivy << Tu sais bien que j’en meurs d’envie… Mais c’est quand même la DRH… Je suis sûre qu’elle attend que ça pour me virer. >>

-Jayden << Et alors ? DRH ou pas, ça lui donne pas tous les droits… >>

Je suis un peu désarçonnée, surtout venant de lui… Lui qui apaise toujours la situation entre elle et moi, le voilà qui me monte contre elle…

-Ivy << On parle de Vicky là… C’est le genre de meuf à me jeter du 20éme étage, juste si je la regarde de travers ! >>

  

44

 

Il esquisse un sourire, s’essuie les mains et se rapproche de moi.

-Jayden << T’es pas le genre de nanas à subir sans rien dire. Si je pouvais je réglerais le problème… J’aime pas les garces dans son genre… Faut pas te laisser marcher dessus, même si tu peux avoir des raisons de laisser faire, parce qu’un jour ou l’autre tu regretteras de pas lui avoir expliqué le code… >>

-Ivy << D’accord, admettons. Qu’est-ce que je peux faire ? >>

Il se recule, comme s’il prenait le temps de réfléchir.

-Jayden << Tout le monde cache des choses… >>

-Ivy << La seule chose que tout le monde sait, c’est qu’elle n’hésite pas à user de ses charmes pour gravir les échelons. Mais tu sais bien que ce sont des rumeurs… >>

-Jayden << Y a rarement de fumée sans feu… Ce genre de rumeur c’est toujours un début pour la faire taire… >>

J’arrange une mèche de cheveux derrière mon oreille, sensiblement agacée par le sujet. Jay me dévisage comme s’il venait de comprendre.

-Jayden << Mais tu sais ce qui l’énerverait encore plus ? >>

-Ivy << Non…? >>

-Jayden << Que je t’embrasse passionnément, là, tout de suite… >>

Il n’attend pas que j’acquiesce pour poser ses lèvres chaudes et salées sur les miennes, il prend possession de ma bouche avec une passion sauvage et brutale. Je suis surprise mais comblée.

Il me fait pivoter et je pose mes jambes sur la banquette, plus rien n’existe autour de nous…

 

45

 

Nos baisers deviennent de plus en plus intenses, et notre conduite dans le bar de moins en moins correcte…

Ses mains m’enveloppent pendant que les miennes palpent sans retenue les muscles saillants de ses abdominaux sous son tee-shirt.

Tout à coup, il dévie ses baisers vers ma nuque et je frissonne. Je sens son souffle chaud près de mon oreille.

Il passe une main le long de mon cou pour m’immobiliser et attirer toute mon attention sur ce qu’il s’apprête à me confier.

-Jayden << Tu l’as déjà fait dans un lieu public ? >>

Hein ?! Je me redresse, surprise et pas vraiment sûre de ce que je viens d’entendre ! L’idée de faire ça avec lui, dans un lieu public, me rend fébrile…

Il esquisse un sourire en coin.

-Jayden << Ok, ok… La réponse doit être non ! >>

Il se détache de moi.

-Ivy << Oui ! Enfin je veux dire… J’oserais jamais faire un truc pareil ! J’aurais trop peur qu’on me surprenne ! Pourquoi, tu… >>

-Jayden << On parle Iv, rien de plus… >>

 

46

 

J’arque un sourcil et je fixe ses lèvres.

-Ivy << Oh… Vraiment ? J’ai pas l’impression qu’on parle beaucoup depuis notre arrivée ici… >>

-Jayden << Je m’informe seulement… Quand ce sera le moment, je te ferai découvrir des plaisirs dont tu n’as même pas idée… >>

Cette déclaration fait grimper ma température instantanément, me changeant en une boule de désir brûlante…

-Ivy << Eh bien sachez, cher monsieur, que je n’attends que votre enseignement, et soyez assuré que j’y mettrai beaucoup d’application… >>

Il me détaille un instant. J’ai l’impression qu’il se délecte devant la chose la plus appétissante du monde. Je ne peux pas m’empêcher de mordiller ma lèvre inférieure.

-Jayden << Tu sais que tu me rends dingue quand tu fais ça ? >>

-Ivy << Quoi donc ? >>

 

47

 

-Jayden << Quand tu me regarde comme ça… >>

Nous nous sommes cherchés toute la soirée, la tension est à son maximum. Je ne tiendrais pas encore longtemps… Je décide donc de prendre les devants.

-Ivy << Et si on allait chez moi pour que tu me montres l’étendue de tes connaissances…? >>

Il me sourit et pose les deux mains sur la table, prêt à se lever.

-Jayden << Je pense que c’est une excellente idée… >>

 


  

Pendant que Jay règle l’addition au bar, je suis sortie pour me rafraîchir les idées.

J’accueille l’air frais du soir comme un cadeau.

Mon coeur bat la chamade. Cette soirée me semble surréaliste, comme si les choses prenaient une tournure différente. Pourtant je n’ai envie que d’une chose, lui…

Machinalement, je plonge la main dans ma poche pour voir qui a essayé de m’appeler tout à l’heure.

Tout à coup les mains de Jay se posent sur ma taille et me font lâcher mon portable dans ma poche. Je préfère passer mes mains sur lui…

 

48

 

Il m’assène plusieurs baisers, se collant contre mon dos. Je gigote comme une anguille lorsqu’il me murmure des choses que je ne comprends pas.

En zigzaguant sur le trottoir, nous arrivons enfin jusqu’au bas de mon immeuble.

Soudain il tire doucement sur mon bras pour me tourner vers lui. Il semble préoccupé tout à coup.

Ah non ! Hors de question qu’il me laisse en plan encore une fois !

-Jayden << Iv, il faut que je… >>

 

49

 

Il n’a pas le temps de terminer sa phrase qu’un crissement de pneus, au fond de la rue, nous interrompt.

Le raffut que fait le bolide est assourdissant et une odeur de caoutchouc brûlé me fait grimacer.

-Ivy << Qu’est-ce que… >>

La voiture jaune aux vitres teintées s’arrête brusquement à notre hauteur.

Alors que le moteur continue de tourner, la vitre côté conducteur descend lentement et le son d’un morceau de hip hop augmente progressivement.

 

50

 

Je discerne d’abord une large main se poser sur le rebord de la portière. Puis un type au look de gangster se penche vers nous.

Il semble s’adresser à Jay et, du bout du doigt, il me semble qu’il dessine une ligne imaginaire en travers de sa gorge.

Encore un fou ! Je le fixe en gardant mon calme. Je commence à serrer les poings…

Le type disparaît dans l’habitacle et la voiture redémarre en trombe. Je la regarde s’éloigner et griller plusieurs feux sur son passage.

-Ivy << C’est qui ce type ? Pourquoi il t’a menacé comme ça ?! >>

Je suis sûre qu’ils se connaissent…

Jay se retourne, livide.

-Jayden << Rentre te mettre à l’abri. >>

-Ivy << A l’abri ? Jay, dis moi ce qu’il se passe ! >>

 

51

 

-Jayden << Il doit chercher Bren… Je vais voir ce qu’il se passe… >>

-Ivy << Comment ça ?! Tu as vu le geste qu’il a fait ? N’y va pas c’est dangereux ! >>

-Jayden << T’inquiète pas… Je vais aller voir mon frère pour tirer tout ça au clair… >>

-Ivy << Ok, je viens avec toi… >>

-Jayden << Non Ivy ! TU MONTES ! >>

Pour la première fois depuis que je le connais, il vient de me hurler dessus. Et ça me brise le coeur…

Je voudrais qu’il me laisse l’aider. Qu’il n’assume pas tout seul les erreurs de son frère.

-Ivy << Mais Jay… >>

-Jayden << Fais ce que je te dis, bon sang ! >>

 

52

 

Je le fixe un instant. Je me sens inutile et mise à l’écart.

-Jayden << Monte… S’il te plaît… J’ai besoin de te savoir en sécurité… >>

Son ton s’est radouci. Il a posé une main sur mon bras et il caresse tendrement ma joue.

-Ivy << D’accord… Sois prudent et tiens-moi au courant… >>

-Jayden << Oui… >>

Il dépose un rapide baiser sur mon front et me fais signe de monter.

 

53

 


 

Lorsque j’arrive à l’appartement Yoogi me fait la fête.

Sans cesser de le caresser, l’angoisse me gagne. Et s’il arrivait quelque chose à Jay ? Ce type n’avait pas l’air de blaguer…

J’inspire calmement. Je ne dois pas paniquer, il avait l’air de savoir comment gérer ça…

Mon portable vibre à nouveau dans ma poche. Jay a essayé de m’appeler à 21h30, 21h45 et 22h.

Je fixe Yoogi pensive.

 

54

 

-Ivy << Mais ça n’a pas de sens… Il n’a pas pu essayer de m’appeler… Nous étions au bar à ces heures-là… >>

Je reste quelques instants perplexe devant cette énigme. Il m’a sûrement appelé sans faire exprès…

Je vais quand même l’appeler.

Silencieuse et fébrile, j’appuie sur la touche de rappel. Après quelques sonneries, il décroche.

-Jayden << Princesse ! Enfin ! Je pensais ne pas arriver à t’avoir ce soir ! >>

-Ivy << Comment ça ? Je comprends pas… >>

J’entends des voix et de la musique derrière lui, comme s’il était au centre d’une soirée bien animée. Bren doit encore avoir organisé une de ses fêtes dans sa villa…

-Jayden << Hein ? Je t’entends pas bien Iv avec le bruit qu’il y a… Je voulais t’appeler avant le concert, mais j’ai pas réussi à te joindre, et après ça a été la folie furieuse ici ! Je te raconte pas l’ambiance de dingue ! >>

-Ivy << Le concert…? >>

 

55

 

A présent je ne comprends plus rien… Je marque un temps d’arrêt, tentant d’analyser la situation.

Derrière lui j’entends des cris et des verres qui tintent. Il me semble reconnaître la voix de Ken qui lui dit de me passer le bonsoir.

-Jayden << Oui, le concert… Qu’est-ce que t’as Iv ? Ca va pas ? >>

Comment peut-il être avec Ken à Starlight alors que nous venons de nous quitter il y a moins d’un quart d’heure ? Il devrait plutôt être en route pour arriver chez Bren…

-Ivy << Arrête de me faire marcher ! C’est vraiment pas drôle ! Je me fais du souci et… >>

-Jayden << Qu’est-ce qu’il y a ? Tu me fais la tête ? Tu sais bien que je devais rester pour aider Ken… On doit rentrer dans deux jours… >>

Mais alors… Si Jay est encore à Starlight Shores avec Ken et le groupe ça veut dire que… Bordel de merde !

D’un coup, je prends la vérité en pleine face ! C’est comme si on venait de me balancer un uppercut et que je tombais KO sur le tapis…

 

56

 

Je n’ai pas passé la soirée avec Jay mais avec Bren… Cet enfoiré d’imposteur auquel j’ai offert mes lèvres et avec qui je m’apprêtais à passer la nuit…

Je frissonne, me sentant prisonnière de ce piège sournois, de ce jeu cruel… Comment ai-je pu confondre Jay avec son frère…? Comment Bren a-t-il pu oser me faire une chose pareille ?

Si le type en bas ne nous avait pas interrompus, est-ce que Bren aurait avoué ?

Est-ce que c’est ce qu’il a voulu me dire avant de monter ? Ou est-ce qu’il aurait odieusement profité de son mensonge…?

J’aurai bien fini par le reconnaître de toute façon… Mais quel connard !!

Non non non non !!! C’est pas possible, c’est un cauchemar…!

-Jayden << Iv, tu m’inquiètes, t’es sûre que ça va ma princesse…? >>

Ses mots bienveillants me déchirent le coeur. Je me sens encore plus minable…

-Ivy << Oui, oui… Je suis juste… Tu me manques c’est tout… >>

 

57

 

-Jayden << Toi aussi tu me manques… Je suis tellement impatient de te revoir… >>

Et moi je suis tellement mal…

Je sentais bien qu’il y avait quelque chose de différent ce soir… Et pour cause !

Comment est-ce que Bren a pu être à ce point vicieux pour adopter le look et la démarche de son frère…?

Il est même allé jusqu’à teindre ses cheveux…

-Ivy << Jay… Je… >>

Je réfléchis un instant. C’est pas vraiment le bon moment pour lui annoncer que son frère vient de se faire passer pour lui. De plus, ma raison n’arrête pas de me répéter qu’il y a forcément une explication.

Il est à plusieurs milliers de kilomètres, ça va le mettre dans un état pas possible. Non… Je dois le lui dire de vive voix.

-Jayden << Princesse…? >>

-Ivy << Je suis un peu fatiguée… On est sorti avec Willa ! Elle m’a épuisée avec ses dernières péripéties amoureuses, tu la connais… >>

-Jayden << Ah ah ah ! Ok, je vois ! >>

Son rire me fait mal au coeur… Je me déteste de lui mentir. Je déteste ce que Bren me pousse à faire…

-Ivy << Bon courage pour la fin de la soirée… >>

 

58

 

-Jayden << Ouais… Les gars veulent faire un after, mais moi je suis claqué ! Je vais aller me pieuter à l’hôtel, comme un p’tit vieux ! >>

Je ris nerveusement. J’ai juste envie que cet appel se termine avant qu’il ne se doute de quelque chose.

-Jayden << Fais de beaux rêves, ma douce. Je t’embrasse… >>

-Ivy << Toi aussi… Bisous. >>

Lorsque je raccroche, je suis tellement sonnée que mon corps est gelé et que mes mains tremblent.

-Ivy << Je vais le tuer… >>

Yoogi s’inquiète et se colle à moi pour demander des caresses. Je le prends dans mes bras pour le rassurer et me calmer un peu.

-Ivy << Tu sais quoi Yoog ? Je crois que c’est pas de son putain de gangster que Bren devrait avoir le plus peur… >>

 

59

 

Ni une ni deux, je cherche son numéro dans mon téléphone.

J’attends qu’il décroche, le coeur battant. Je vais débouler chez lui !

-Brenan << Ivy…? >>

Je n’arrive pas à saisir à sa voix s’il a compris ou s’il se fout encore de moi.

-Ivy << T’es chez toi ? >>

Mon ton est sec et cassant.

-Brenan << Euh ouais… Dans dix minutes… Pourquoi ? Tu… >>

-Ivy << TU BOUGES PAS J’ARRIVE !! >>

 

60

 


 A suivre...

 

Un grand merci à ma bikette Rei Scarlett pour ses poses <3

Vous pouvez les télécharger ici