1

 

Quelques jours ont passé et nous n’avons pas reparlé de Bren.

Jay et moi avons décidé d’aller de l’avant et de mettre cette histoire de côté.

Depuis je n’ai plus eu aucun contact avec Bren. Et c’est très bien comme ça ! Je ne veux plus le voir de toute façon… Du moins, pas avant un bon moment.

Il a failli tout foutre en l’air entre son frère et moi. Et pour ça je lui en veux encore beaucoup…

Pour l’heure, je suis au bureau le regard perdu derrière la baie vitrée.

Jay et moi sortons ensemble, mais en cachette. On ne sait absolument pas comment nos supérieurs pourraient prendre la chose. Alors, dans le doute, on reste discrets.

Du coup, on passe le plus clair de nos pauses dans le garage qu’il loue à la société, pour sa moto…

 

2

 

Plus ça va et plus j’ai envie d’arrêter de me cacher. Egoïstement, je voudrais crier au monde entier que ce beau brun, terriblement sexy, est à moi !

-Jayden << Hey ! >>

Je sursaute et sors violemment de mes pensées lorsqu’il me pince doucement la taille.

Je glousse comme une gamine.

-Ivy << J’ai encore trois tonnes de travail à terminer… >>

Il se penche vers moi pour me faire une confidence en chuchotant.

-Jayden << Moi aussi... D'ailleurs, j’aurais bien besoin d’un bisou ou deux pour me motiver à me remettre sur ce dossier… >>

Je pouffe de rire et je lève les yeux au ciel.

Ivy << Si tu t’y remets pas tout de suite, tu vas surtout avoir un coup de pied aux fesses ! >>

Il prend sa tête de petit malin.

-Jayden << C’est pas mon truc la fessée, m’dame ! >>

Je lui fais signe de lui mettre la fessée s’il n’arrête pas, ce qui le fait éclater de rire.

D’un coup il m’attrape par la taille et son regard redevient sérieux.

 

3

 

-Jayden << Je me demandais… Est-ce que ça te dirait de venir chez moi ce soir…? >>

-Ivy << Ce soir ?! >>

Ma voix est anormalement aigüe. Je fais de mon mieux pour ne pas sourire comme une andouille.

-Jayden << Si ce soir tu peux pas, on remet à un autre soir… >>

-Ivy << Non, non !! C’est bon, je serai là ! >>

Et plutôt deux fois qu’une !

Je mets toute la volonté du monde à ne pas sauter de joie, je ne veux pas lui montrer que j’attends ce moment depuis… on va dire longtemps.

-Ivy << Tu veux que j’apporte quelque chose ? >>

-Jayden << Tu peux apporter quelque chose à boire. Je te ferai la cuisine ! Je compte te faire craquer sur le dessert… >>

 

4

 

Je m’empourpre pendant qu’il me dévisage, innocent. Parfois je me demande s’il saisit tout le sens de ses paroles. Parce que là, tout de suite, je ne pense pas vraiment à une tarte aux pommes !

Je m’éclaircis la voix pour acquiescer. Ok. Maintenant il va falloir travailler et résister à l’envie de dévaler les étages pour élaborer ma tenue de ce soir…

 


 

N’y tenant plus, je décide de me rendre en salle de pause pour prendre une boisson, pendant que Jay s’est fait accaparer par un collègue pour réaliser une affiche, ou je ne sais quoi.

J’en profite pour envoyer un message à Willa pour qu’elle me rejoigne. Je glousse comme une idiote pendant que je tape le message.

 

5

 

-Vicky << Tu t’amuses bien…? >>

Sérieux ! Ca devient une habitude ou quoi !

-Ivy << Oui, je m’éclate bien, merci. >>

Je fais mon plus beau sourire à Vicky connasse puis je continue de taper mon message, l’air de rien.

Je l’entends lâcher un petit rire narquois.

-Vicky << Je vois que tu es bien détendue… On se demande presque si t’es au travail… >>

Je relève sur elle des yeux méprisants. Je plisse les lèvres, prête à répliquer, mais Ken me coupe dans mon élan.

-Kenan << Allez… On a tous des moments où on s’détend un peu Vic, pas vrai ? >>

Il vient de me rejoindre et lance un regard entendu à Vicky qui détourne rapidement ses yeux de garce.

Je les regarde à tour de rôle, complètement hallucinée. Je n’en reviens pas qu’il puisse lui parler sur ce ton !

 

6

 

Elle fait volte-face, une grimace de dégoût sur le visage, avant de quitter la pièce. Alors là !! Les bras m’en tombent !

-Ivy << Vic ? Sérieusement…? Comment tu fais ça, toi ? >>

-Kenan << Faire quoi ? >>

-Ivy << Moi si je lui balance un truc pareil, je finis, au mieux, étouffée par ses nichons ! >>

Il se sert innocemment un café pendant que je gigote à côté de lui. Je sens que ça le fait marrer de me faire mijoter.

-Kenan << Vic et moi… On a nos petits secrets… >>

-Ivy << Quoi, tu veux dire que toi et elle vous avez…? Me dis pas que toi aussi… >>

-Kenan << Ah ah ah ! Non. Elle a des arguments qui peuvent convaincre… Mais j’aime pas les pétasses dans son genre ! >>

Devant ma mine stupéfaite, il poursuit sur un ton égal.

-Kenan << Alors, le grand benêt s’est décidé ? >>

 

7

 

-Ivy << Hein ? >>

-Kenan << Jay… >>

-Ivy << Ah ! Euh… >>

-Kenan << J’sais que vous sortez ensemble… S’il s’était pas décidé avec tout le blabla qu’il m’a fait sur toi pendant qu’on était à Starlight, j’l’aurais forcé à t’inviter ! >>

-Ivy << A m’inviter…? >>

Il remue la tête de droite à gauche et me fait un clin d’oeil avant de me laisser plantée là.

Jay lui a dit pour ce soir…?!

 


  

J’ai speedé comme une malade toute la journée pour terminer mon travail plus tôt.

Quand je suis rentrée à la maison j’ai sorti Yoogi. Je me suis douchée et maintenant j’ai une heure pour arranger ce que je vois dans le miroir.

Je me déhanche version Vicky bitch, en faisant une moue dégoûtée.

-Ivy << Soit on espère un miracle… Soit on se met au taf, ma vieille !! >>

 

8

 

Je lance la musique sur ma chaîne hi-fi. C’est un élément indispensable à une préparation digne de ce nom. Je mets le son à fond ! Tant pis pour le papi du dessus…

Yoogi s’est couché, il sait qu’il n’a qu’à attendre que ça passe. Je me trémousse et je chante avec pour micro improvisé ma brosse à cheveux !

Je me déplace en roulant des hanches, avec des mouvements de tête en mode « Je le vaut bien », tout en m’avançant vers mon placard.

Je rigole en voyant la tête désespérée de mon chien qui doit penser que sa mère a fissuré ! Je fais une pirouette et je prends la pose.

-Ivy << Bon… Voyons voir ce qu’on a là… >>

Je regarde d’abord dans mon petit tiroir à dessous. Pas celui de tous les jours… Celui où je range ma lingerie de luxe…

Un sourire carnassier se dessine sur mes lèvres lorsque je soulève du bout du doigts mon ensemble super sexy en soie noire…

-Ivy << Hu huuuuu ! >>

Je glousse en étalant délicatement la lingerie sur le lit. Je me rends compte que ça fait peut-être des années que je n’ai pas eu de rendez-vous avec un homme qui compte vraiment…

 

9

 

Un voile de douceur enrobe mon petit coeur. Avec Jay j’ai l’impression de rouvrir enfin la porte que j’avais fermée depuis si longtemps par protection…

Devant l’étendue de mon placard je réfléchis à ce que je vais porter. Je choisis cette robe noire qui dessine parfaitement mes formes féminines. Elle est sexy sans être vulgaire. Au moins elle annoncera à Jay l’humeur dans laquelle je me trouve…

Je file me maquiller. Plutôt léger… Je vais pas en boîte non plus… Et puis je sais qu’il n’a pas besoin que je sois trop apprêtée pour me trouver jolie.

Une fois prête, je mime un bisou à mon miroir. L’heure tourne, je dois y aller !

Je pioche dans mes talons dits « raisonnables ». Sexy mais safe. La dernière fois que j’ai mis des échasses je me suis foulée la cheville… Je rigole toute seule à l’idée d’arriver chez Jay en boitant !

Je me parfume, le coeur battant. J’ai l’impression de m’apprêter à passer la plus belle nuit de mon existence.

Je fais un petit bisou sur le crâne poilu de Yoogi, je prends la bouteille de champagne que j’avais laissée sur la table et je sors de l’appartement.

 


 

Lorsque le taxi me dépose devant l’adresse indiquée par Jay, mon coeur bat à tout rompre.

 

10

 

C’est étrange mais, jusqu’à présent notre relation était floue… Un jour évidente et le lendemain incertaine, sans jamais vraiment cerner la limite entre les deux.

Cette fois il officialise les choses… Il invite sa petite amie à dîner chez lui…

J’entre dans le hall et monte les escaliers en priant intérieurement pour qu’il ne me fasse pas encore une de ses volte-face !

Quand j’arrive devant sa porte je toque nerveusement.

Lorsqu’il ouvre je me sens toute intimidée. Pourtant c’est bien mon Jay qui se tient devant moi. Toujours aussi sexy…

-Jayden << Wow princesse ! >>

Je m’avance rapidement vers lui pour lui voler un petit bisou. Ca fait à peine quelques secondes qu’il est devant moi et j’ai déjà envie de lui sauter dessus…

-Jayden << Bonsoir à toi aussi… >>

 

11

 

Il me fait son sourire charmeur et me fait signe d’entrer.

-Jayden << Au fait j’ai proposé à un pote de venir… >>

C’est une blague ?!

-Jayden << Je rigole ! Entre ! >>

-Ivy << T’es vraiment con ! >>

Je lui donne un petit coup sur le bras et il se met à rire. Je rigole à mon tour.

Mon coeur rate un battement lorsque je découvre son appartement. Il a tout préparé pour que ce soit romantique. La lumière est tamisée et il a disposé des bougies partout…

-Ivy << Jay, c’est trop mignon… >>

Mon coeur d’éternelle romantique est complètement conquis ! Des larmes d’émotion menacent… Aucun homme n’a jamais eu pour moi une attention aussi délicate.

-Jayden << Si vous voulez bien vous asseoir. >>

Je vois ses yeux s’égarer un instant sur mes hanches lorsqu’il me montre les tabourets de bar devant moi. Je me déplace lentement en observant la pièce.

L’appartement est typique de Bridgeport, les murs sont fait de briques et le plafond est un peu vétuste. Pourtant il émane du lieu quelque chose d’à la fois rassurant, simple et chaleureux, à l’image de celui qui l’habite.

 

12

 

Je jette un coup d’oeil à Jay qui s’affaire derrière le comptoir.

-Ivy << Tu habites ici depuis longtemps ? >>

-Jayden << Depuis quelques années, oui. Pour le peu que j’y suis, ça me suffit. J’ai pas besoin de grand chose de ce côté-là… Je préfère continuer à pratiquer mes loisirs et entretenir ma bécane… Elle me pompe tout mon fric ! >>

Il rigole pendant qu’il sort deux grands verres d’un petit placard, au-dessus de l’évier.

-Jayden << Voilà princesse ! >>

Il pose fièrement devant moi deux cocktails dans lesquels il a disposé des pailles.

-Ivy << Mmm ça a l’air bon ! >>

-Jayden << C’est le cocktail de la maison. Des jus de fruits pressés avec un peu de vanille, du sucre de canne, du rhum et une tranche de citron vert ! Goûte ! >>

Il me regarde avec des yeux impatients. Et lorsque le nectar chatouille mes papilles, je ne peux retenir un petit gémissement de plaisir.

-Ivy << Mmmh Jay ! C’est super bon ! >>

 

13

 

Il me fait son plus beau sourire, visiblement satisfait de son petit effet.

-Jayden << Et on n’en est qu’à l’apéro… >>

Devant sa tête d’idiot je rigole nerveusement et je manque de renverser un peu de jus sur ma robe. Il se penche vers moi pour essuyer un peu de jus sur ma lèvre inférieure.

Il se lèche ensuite innocemment le doigt et ce geste m’achève. Cette façon, qui n’appartient qu’à lui, d’être sexy sans forcément le vouloir est juste absolument irrésistible…

Pendant qu’il fait la cuisine je le regarde, les yeux débordants d’admiration.

Il manie le couteau avec dextérité pour trancher les légumes sur sa planche en bois. Je n’aurais jamais cru trouver ce geste aussi sexy… jusqu’à ce soir. Jusqu’à lui.

Cet homme peu transformer l‘activité la plus banale en quelque chose de carrément indécent, simplement parce qu’il est au centre de l’action…

-Jayden << Pendant que ça mijote, je t’invite à découvrir mon modeste salon ! >>

Il désigne, avec un air contrit, le petit canapé au centre de la pièce. Je me lève et marche en direction du sofa pendant qu’il débouche la bouteille que j’ai apportée.

 

14

 

Je m’installe confortablement alors qu’il arrive avec deux coupes et la bouteille qu’il pose sur la petite table basse.

Il s’assied à mes côtés et se penche sur les verres pour les remplir, un léger sourire aux lèvres. Nous restons quelques secondes ainsi, côte à côte. On entend juste le bruit du liquide pétillant qui coule dans les coupes.

Je reste muette, attendant qu’il brise le silence. J’ai tellement rêvé de ce moment que, maintenant que nous y sommes, je ne sais plus comment m’y prendre…

-Jayden << Tiens. >>

Il semble aussi nerveux que moi. Quand le verre passe de sa main à la mienne, nos doigts se frôlent, nos regards se croisent et mon coeur refait des siennes.

Parfois les paroles en disent moins qu’un regard… Je suis certaine qu’il ressent cette tension, cette attraction qu’il y a entre nous.

Il se racle la gorge et boit une gorgée.

-Jayden << Mmm… Très bon choix, princesse. >>

Je fixe ses lèvres humides, hypnotisée. Sans qu’il ait le temps de reposer son verre, je m’approche doucement de lui et j’embrasse sensuellement sa lèvre inférieure.

 

15

 

La chaleur de ses lèvres contraste avec la fraîcheur du liquide. Je ferme les yeux pour me concentrer sur le goût du champagne. Et il me faut rassembler toute la volonté du monde pour m’éloigner de lui.

-Ivy << Très bon, effectivement… >>

J’accompagne ma déclaration d’un sourire provoquant.

Il aspire sa lèvre inférieure d’une manière si troublante que je suis obligée de prendre une grande inspiration pour garder mon calme.

Je me demande vraiment si je vais être capable de me retenir de lui sauter dessus avant la fin du repas…

D’un mouvement de tête étudié, je bascule mes cheveux sur le côté et je cale un bras sur le dossier du canapé.

Il m’observe un instant et repose son verre calmement. Il reste penché dessus quelques secondes, le regard fixe. Puis il se redresse et pose à nouveau ses yeux sur moi.

Il m’attrape par la taille et me fait basculer sur lui. Le bas de ma robe remonte outrageusement sur le haut de mes cuisses pendant qu’il me colle contre lui en posant ses mains dans mon dos.

Comme à chaque fois, je perds toute décence en ce qui le concerne et je me jette avidement sur ses lèvres scandaleusement attirantes pour les prendre à pleine bouche.

 

16

 

Je pourrait embrasser ce mec jusqu’à l’asphyxie ! Ce serait sans doute la meilleure façon de mourir !

Mais mains se glissent le long de son cou et se promènent sur son torse. Je n’ai qu’une envie, pouvoir ENFIN les glisser sur sa peau nue…

Soudain le bip du four nous surprend, ce qui a le don de briser le charme et de nous ramener à la réalité.

A regret il dépose un petit bisou sur mes lèvres, avant de me soulever pour me reposer sur le côté du canapé, comme si je ne pesais rien.

 


 

Il m’a fallu beaucoup de self-control pour déguster son plat délicieux, tout en résistant à l’envie de le dévorer, lui.

Je décide de me rendre dans sa salle de bain pour me rafraîchir un peu pendant qu’il range la cuisine.

Lorsque je reviens il m’attrape au passage et me colle contre lui.

 

17

 

-Jayden << C’est l’heure du dessert… >>

Il plante ses yeux dans les miens avant de m’embrasser avec passion. Je glisse mes mains sous son tee-shirt mais il les attrape fermement pour les lever au dessus de ma tête.

Il fait ensuite glisser ses mains sur le haut de mes cuisses pour attraper le tissu de ma robe et le remonter lentement jusqu’à mon cou. La sensation de lui être presque offerte me fait tourner la tête.

De ses grandes mains, il fait glisser la robe le long de mes bras pour la laisser tomber par terre.

Il est magnifique. Ses yeux, emplis de désir, se posent partout sur moi.

-Jayden << Tu es sublime… >>

-Ivy << Embrasse-moi… >>

Lorsque ses lèvres s’écrasent sur les miennes, c’est comme une bouffée d’oxygène. Je m’arque pour me coller davantage à lui, j’ai envie de sentir sa peau sous mes doigts. Je veux parcourir chacun de ses muscles, chaque centimètre de son corps…

A mon tour, je fais glisser mes mains sur son torse pour lui ôter son tee-shirt. Et lorsque je le découvre à moitié nu devant moi, mon coeur rate un battement.

Rien n’a changé depuis la fois où je l’ai découvert dans les douches de la salle. Si ce n’est que, cette fois, notre proximité ne laisse aucun doute sur la suite des événements, et je suis enfin autorisée à toucher ce que je vois…

 

18

 

Je passe la main le long de ses pectoraux et je descends lentement sur ses abdos. La douceur de sa peau contraste avec la dureté de ses muscles…

Je le fixe un instant. Ce moment est tellement intense que j’ai peur qu’il m’échappe.

-Jayden << Ca va pas, princesse ? >>

-Ivy << Je crois que je me suis jamais sentie aussi bien… >>

Il me sourit avant de capturer ma bouche avec tendresse. Puis, lentement, il passe ses mains dans mon dos et contracte ses bras puissants pour me soulever. Il me porte autour de sa taille sans cesser de m’embrasser.

Il se déplace jusqu’au lit et me dépose sur le matelas.

Il fait glisser ma petite culotte le long de mes jambes alors que son regard s’attarde sur les courbes de mon corps.

-Jayden << Merde, t’es tellement belle… >>

Ses doigts habiles parcourent mes hanches et remontent jusqu’à ma poitrine. Il dégrafe mon soutient-gorge d’un seul geste et l’envoi quelque part sur le sol…

Je gémis lorsque sa main se déplace sur ma cuisse pour me caresser intimement. Je ferme les yeux pour laisser se répandre la chaleur qui envahit lentement tout mon corps.

D’un geste tendre, il entre ses doigts en moi. Puis d’un mouvement cadencé, il joue avec un savoir-faire certain en allant et venant à chaque fois un peu plus loin. Je gémis en rejetant la tête en arrière, putain c’est tellement bon…

Il remplace ses doigts par sa bouche et mon corps s’arque sous l’effet du plaisir.

 

19

 

Quand je sens ses doigts accompagner son langoureux baiser je perds toute connexion avec mon cerveau et un cri m’échappe… Je suis esclave des sensations qu’il me procure…

Lorsqu’il remonte je me mord la lèvre, il sourit et m’embrasse dans le cou.

Son bras s’enroule autour de ma taille et ses doigts s’enfonce dans ma peau pour me rapprocher de lui.

Mes mains descendent le long de son dos et je sens ses muscles durcir au contact de mes doigts.

-Ivy << Enlève tout ça… >>

Il me fixe un instant, les yeux assombris par le désir, il retire son jean en même temps que son caleçon avant de s’allonger sur le dos. Il m’attrape ensuite pour me placer au-dessus de lui.

Sentir son corps nu contre le mien me rend complètement dingue…

Ses mains attrapent ma poitrine qui se tend vers lui. Soumise aux caresses de ses doigts légèrement rugueux sur les pointes de mes seins, j’attrape son membre pour le caresser à mon tour avant de le diriger là où j’ai envie qu’il soit.

 

20

 

D’une poussée impatiente, il s’enfonce en moi. Mes mains se crispent contre la peau dure et douce de ses abdominaux.

Nos regards se captent et se verrouillent l’un à l’autre. L’alchimie et le chaos…

Je suis troublée par cette sensation que je ressens pour la première fois.

Je bouge d’abord lentement et ses mains s’enfoncent dans mes hanches pour me maintenir plus près de lui. C’est plus intense que tout ce que j’ai jamais ressenti…

-Jayden << Doucement… >>

Sa voix est rauque. Je trouve rapidement un rythme cadencé qu’il semble approuver. Chaque fois que je glisse sur son corps pour le posséder totalement, le plaisir est plus puissant, tellement que je laisse échapper un autre cri de plaisir.

Il se redresse et colle son corps contre le mien. Son visage disparaît dans mon cou, il me mordille et aspire ma peau entre ses lèvres charnues.

-Jayden << Si tu ne ralentis pas, tu vas avoir raison de moi, princesse… >>

 

21

 

-Ivy << Je ne peux pas… j’en ai besoin… C’est trop bon… >>

Je continu de le chevaucher jusqu’à ce que ses hanches se mettent à accompagner ma danse pour venir me rencontrer plus intensément. Je courbe l’échine en soupirant de plaisir.

Je soulève mes hanches en m’agrippant à ses épaules et la cadence de nos mouvements s’intensifie encore…

J’enfouis mon visage dans son cou et je le supplie d’aller plus vite, de prendre le relais. Il m’obéit et ses coups de reins s’accélèrent, suivis de notre respiration et de nos coeurs palpitants.

Je ne tiens plus… Nos yeux se verrouillent à nouveau et il ne faut pas longtemps pour qu’un plaisir foudroyant nous emporte…

 


 

Lorsque je me réveille, je mets quelques secondes à réaliser que je ne suis pas chez moi. Je me retourne et constate que la place à côté de moi est vide.

 

22

 

La soirée d’hier me revient rapidement, avec tous les détails… C’était vraiment magique ! Il était tellement doux…

Je ne saurais dire à quelle heure nous nous sommes finalement endormis mais j’ai trouvé le sommeil enveloppée dans ses bras…

-Jayden << La belle est réveillée ? >>

Je le vois s’approcher du lit, déjà bien réveillé. Il sent bon l’after shave…

-Jayden << Je suis allé t’acheter des croissants… >>

-Ivy << Oh merci ! C’est trop mignon… >>

-Jayden << Je me suis dit que ça te ferait du bien de reprendre des forces après la nuit qu’on a passé… >>

Il me fait un sourire coquin.

-Jayden << Par contre, tu le mangeras en route… Parce qu’on va être en retard pour le taf… >>

Il me dit ça l’air de rien, tout en posant ses clefs sur la commode. Je fais un bond dans le lit et le regarde, les yeux écarquillés.

-Ivy << En retard ? Mais c’est quelle heure ?! >>

-Jayden << On va dire que t’as 5 minutes pour te préparer… >>

 

23

 

-Ivy << Bordel de… Merde, on va se faire défoncer par Vic… >>

-Jayden << Vic ? >>

-Ivy << Ouais, c’est son petit nom ! >>

Je commence à me lever du lit et je réalise que je suis vraiment peu habillée… voir pas habillée du tout.

Les yeux de Jay se posent sur moi avec envie… Je lui envoie un coussin pour le sortir de sa torpeur lubrique.

-Ivy << Dis donc ! On ne reluque pas ainsi une jeune fille innocente sortir du lit ! >>

Il éclate de rire en réceptionnant sans peine le coussin qu’il jette rapidement au sol.

Il m’attrape par la taille pour me soulever légèrement. Je crois que je fonds littéralement contre lui. Je pourrais rester des heures comme ça, dans ses bras…

-Jayden << Heureusement pour toi, j’ai un crédit à payer sur ma moto et, par conséquent, un job à conserver. Autrement j’aurais profité de toi toute la matinée, la journée, la nuit, encore et encore… >>

-Ivy << On y va avec ta moto ? >>

Pour une raison que j’ignore, je suis franchement excitée par la perspective de grimper derrière lui.

 

24

 

-Jayden << Euh… Non… >>

-Ivy << Pourquoi ?! >>

Je me recule un peu de lui en faisant la moue comme une petite fille capricieuse.

-Jayden << Eh bien… Cette robe était une excellente idée… Mais en moto, c’est plus compliqué, princesse… >>

C’est une bonne raison… mais je grimace un peu car j’avais vraiment envie de monter sur sa moto.

Il dépose un baiser sur mes lèvres. Je le lui rends avec avidité.

Je réalise soudain que je suis sa petite amie et que je vais arriver en même temps que lui au bureau. Cette simple perspective me ravit.

-Ivy << Bon… Il faudrait que tu me laisses bouger pour que je puisse m’habiller… >>

-Jayden << Quel dommage… >>

Je me mets sur la pointe des pieds pour lui faire un petit bisou puis je pars en roulant des hanches jusqu’à sa salle de bain.

 


  

Lorsque nous arrivons près du bureau nous nous regardons d’un oeil entendu et nous lâchons la main.

Alors que nous passons les portes vitrées de l’accueil, une voix masculine nous apostrophe.

-<< Jayden… Ivy… C’est à cette heure que vous arrivez…? >>

Nous nous retournons et découvrons Gaël juste derrière nous. Je n’arrive pas à déchiffrer son expression. Comme toujours avec lui, il est difficile de savoir ce qu’il pense.

 

25

 

Avant que j’ouvre la bouche, Jay me devance et lance sur un ton égal.

-Jayden << Ivy a eu un souci de transport, je l’ai accompagnée. >>

-Gaël << Mmh… Mmh… >>

Gaël fait mine de se désintéresser de nous en surveillant quelque chose sur son téléphone. C’est à se demander s’il en a quelque chose à faire…

-Gaël << Tâchez de ne pas avoir des problèmes de transport chaque matin… >>

Il envoie un regard menaçant à Jay et me toise, avant de nous passer devant pour serrer la main à un homme un peu plus loin.

-Ivy << Tu crois qu’il a compris ?! >>

Affolée, je chuchotes en tenant discrètement le bras de Jay.

-Jayden << T’inquiète pas, y a pas de souci, princesse. >>

Il semble agacé et regarde fixement Gaël en crispant la mâchoire. J’ai toujours l’impression que ces deux-là ne s’apprécient guère…

 

26

 

Notre manager disparaît avec l’homme dans l’un des nombreux couloirs et j’expire de soulagement.

Nous passons devant Willa. Celle-ci semble bien occupée avec une dame blonde platine, aux allures de comtesse, et nous fait simplement un signe de tête.

Après les avoir dépassée, je m’arrête un instant et je prends le même air pincé que la dame, en faisant signe à Willa de garder le sourire. Celle-ci me regarde, amusée, et redevient vite sérieuse devant son interlocutrice, visiblement acariâtre, pendant que Jay secoue la tête devant mes conneries.

 

Lorsque nous arrivons à notre bureau, je suis prise d’inquiétude. Que va-t-il se passer si Gaël a compris ? Je me doute que la firme n’apprécie pas que ses employés fricotent ensemble…

Risque-t-on de se faire virer pour ça ?!

D’un côté, il y a de nombreuses rumeurs concernant des personnes du top management… Tout le monde sait mais personne n’a rien vu… J’ai entendu beaucoup de choses sur Gaël…

Cela dit, il faudra être plus prudent à l’avenir… Je regarde Jay un instant. La tâche va être difficile mais nous allons devoir parler de ça…

-Ivy << Jay… On se voit ce soir ? >>

-Jayden << Non, ce soir tu as mieux à faire… Il faut que tu prépares tes affaires… >>

Il m’a lâché ça, l’air fier de lui !

 

27

 

-Ivy << Comment ça ? >>

-Jayden << Prépare quelques affaires, le nécessaire pour deux jours. Je passe te prendre chez toi demain matin ! >>

-Ivy << Où est-ce qu’on va ?! >>

-Jayden << C’est une surprise… Sois prête à 9h, demain matin… >>

Je me sens excitée comme une puce. J’ai intérêt à terminer mon travail au plus vite pour que je puisse rentrer tôt à la maison et préparer un sac !

Je vais jamais arriver à me concentrer ! Déjà qu’une nuit avec lui c’était juste incroyable, alors tout un week-end… Mon petit coeur ne va pas s’en remettre ! Me voilà déjà en train de planer loin, très loin de mes dossiers !

Je me demande où il va m’emmener…

 


  

Le lendemain, j’attends l’arrivée de Jay avec impatience. Je ne tiens pas en place pendant que je surveille la pendule.

Hier, dès que je suis rentrée du travail, j’ai préparé mes affaires. Impossible de m’endormir sans avoir tout préparé !

 

28

 

Yoogi trépigne à côté de moi, il doit penser qu’on va aller quelque part.

-Ivy << Eh non mon gros, je ne te prends pas cette fois ! >>

Willa va s’occuper de lui. Elle viendra le chercher en fin de matinée. Je suis sûre qu’il va être gâté et que cet ingrat va m’oublier dès qu’elle aura franchi le seuil de ma porte !

Pour la énième fois, je refais mentalement le listing de ce que j’ai pris pour ne manquer de rien.

Comme c’est un week-end en amoureux, j’ai prévu quelques jolis dessous…

Le problème c’est que je n’ai aucune idée de la thématique de ces deux jours… Est-ce qu’il m’emmène en ville ? A la campagne ? A la plage…? 

Dans tous les cas, je suis certaine que nous irons à moto alors j’ai prévu de quoi être à l’aise. J’ai quand même pris une robe et des petites sandales, au cas où on sortirait… Et dans le doute j’ai aussi pris un maillot.

Du coup, je suis assez fière de moi. Tout tient dans un petit sac de voyage que je peux porter sur le dos.

Evidemment je suis un peu frustrée car, d’habitude, j’embarque en plus des chaussures pour la journée, d’autres pour le soir, les sacs qui vont avec… Mais une motarde se doit d’aller à l’essentiel !

Je me vois déjà… agrippée contre mon bad boy, le vent battant mon visage, le grognement du moteur, l’excitation de la vitesse…

Yoogi me sort de ma rêverie pour demander des caresses en chouinant. Celui-là pour me rendre coupable, il est trop fort !

-Ivy << T’inquiète pas ! Ta copine Willa va venir s’occuper de toi ! >>

 

29

 

Je souris en repensant à mon amie. Je vais devoir lui faire un debrief complet de ce week-end en n’omettant aucun détail…

Soudain on tape à ma porte ! C’est lui !

-Ivy << Entre ! Entre ! >>

Je me lève vivement en attrapant mon sac. Yoogi aboie en tournoyant autour de moi. Je me prends les pieds dans ses pattes et je m’écroule contre la porte !

Lorsqu’il ouvre, Jay rigole en me trouvant à moitié par terre, la truffe humide de mon chien contre ma joue. Pour l’accueil version sexy, c’est raté…

-Jayden << Salut princesse… >>

Comme à chaque fois que je le vois, je reçois une décharge et mon coeur s’accélère. Malgré le ridicule de la situation, un sourire se dessine automatiquement sur mon visage.

Je me redresse avec le plus de grâce possible pendant que Yoogi saute sur Jay pour lui voler, à lui aussi, des léchouilles endiablées.

-Jayden << Hey mon pote ! >>

Je les regarde, amusée, pendant que Jay fait quelques caresses viriles sur la tête de mon amour poilu.

-Ivy << Yoog… Quand tu veux tu me laisses embrasser mon mec, hein…? >>

-Jayden << Tu sais… à bien y réfléchir… je crois qu’on va partir, lui et moi, en week-end… C’était sympa de te voir, Iv ! >>

Nous éclatons de rire pendant qu’il tente difficilement de se libérer des pattes de mon chien, qui est maintenant tombé raide dingue de ses baskets.

Je m’avance vers lui et passe mes bras autour de son cou. Il me soulève en me tenant la taille et je m’accroche à lui pendant qu’il s’empare de ma bouche avec passion.

 

30

 

-Jayden << Prête ? >>

Lorsque je repose les pieds au sol, un sourire est incrusté sur mon visage et je suis excitée comme une puce.

-Ivy << Oui ! On peut y aller ! >>

Il jette un coup d’oeil circonspect à mon sac de voyage.

-Jayden << T’as que ça ? >>

-Ivy << Euh oui… >>

Il me regarde, un sourire flottant sur ses lèvres, avant d’attraper le-dit sac.

-Jayden << On est parti ? >>

-Ivy << Oui ! Je suis impatiente d’essayer ta moto pour autre chose que t’embrasser dans ton garage… Même si c’est très bien aussi… Enfin je veux dire… Bref ! >>

Je me racle la gorge devant sa mine amusée.

-Jayden << On prend pas ma moto. Mais… je suis content de constater que tu aimes l’utilisation qu’on en a fait jusqu’à présent… Pour tout t’avouer, ça me va bien aussi ! >>

Me voilà déçue encore une fois… Je m’étais faite à l’idée moi…

Devant mon silence, il me fixe, interrogateur.

-Ivy << D’accord, on y va comment, alors ? >>

-Jayden << J’ai récupéré le 4x4 d’un pote. Là où je t’emmène, les routes sont peu praticables… >>

 

31

 

Il reste volontairement énigmatique et tout ce mystère attise encore plus ma curiosité !

-Ivy << Tu vas toujours pas me dire où on va, pas vrai ? >>

-Jayden << Négatif ! >>

-Ivy << On verra si tu tiens tout le trajet. Je vais te harceler jusqu’à ce que tu avoues !! >>

-Jayden << Méfie-toi parce que si tu me harcèles trop, je pourrais trouver un moyen de te faire taire… >>

Il relève le menton puis pose sur mes lèvres un lent baiser prometteur. Mon imagination s’affole sur les délicieuses possibilités que m’offre ce week-end…

-Ivy << Oh… Je suis curieuse de voir comment tu t’y prendras, parce que je peux avoir beaucoup de volonté pour obtenir ce que je désire… >>

-Jayden << Princesse… On aura tout le loisir de tester ta résistance ce week-end, crois moi… >>

Son aplomb a le don de me couper le souffle, je manque soudain d’air et j’ai immédiatement très chaud…

Nous éclatons de rire devant les yeux ronds de Yoogi qui se déplacent, frénétiquement, de l’un à l’autre pour tenter de comprendre ce qu’il se dit.

-Jayden << Go ? >>

Je lui fais un signe de tête, puis je fais un bisou sur le haut du crâne de mon chien. Je referme la porte à contre-coeur devant sa petite mine triste. Quand il fait ça, j’ai toujours l’impression de l’abandonner…

 

32

 


  

Après quelques heures de route, et une pause déjeuner, nous sommes arrivés dans une petite ville de montagne en début d’après-midi.

Effectivement, les dernières petites routes que nous avons empruntées ressemblaient davantage à des pistes. Je suis sortie du 4x4 pendant que Jay passe un appel.

Je respire le bon air et je ferme les yeux pour écouter le chant mélodieux des petits oiseaux et celui de la douce brise qui caresse les feuillages.

 

33

 

-Jayden << Tu as déjà fait du cheval, princesse ? >>

-Ivy << Oh oui !! J’adore ça ! >>

Ma voix a pris une sonorité franchement aigüe et Jay affiche un sourire triomphant. Il passe un bras autour de mes épaules et nous avançons sur un petit chemin de terre.

-Jayden << J’ai loué deux chevaux pour l’après-midi, juste pour toi et moi… >>

-Ivy << C’est une super idée !! >>

Je sautille comme une petite fille. Ca fait bien longtemps que je ne suis pas montée à cheval !

-Jayden << Je savais que ça te plairait ! >>

-Ivy << Tu pouvais pas trouver mieux ! >>

Il me serre un peu plus dans ses bras et vient poser un petit bisou sur mes lèvres.

-Jayden << J’ai eu Mike au téléphone, il ne va pas tarder. >>

-Ivy << Tu sembles bien connaître l’endroit… On est où en fait ? >>

-Jayden << On est à Hidden Springs, dans le ranch d’un ami, Mike. Quand j’avais une dizaines d’années, ma grand-mère m’a envoyé ici, pendant quelques étés, pour m’éviter de traîner… Il fait partie de ces rares personnes qui ont tenté de me sortir de la merde. Mais à l’époque je préférais traîner avec mes potes dans la rue plutôt que d’aider dans un ranch perdu ! >>

 

34

 

Je suis touchée qu’il m’emmène ici. Il me fait rentrer dans son cercle, il me présente à ses proches…

-Jayden << Ma surprise te plaît ? >>

-Ivy << Oui, c’est vraiment super ! J’adore la nature ! J’aurais dû me douter que tu aimais ce genre d’endroits… >>

-Jayden << Ah bon…? >>

-Ivy << Oui, t’es plutôt un bad boy, mais un gentil… >>

-Jayden << Oh ! Moi je suis un bad boy ? >>

-Ivy << Eh ben… Euh oui… Enfin… >>

Je ne sais pas vraiment comment me sortir de là et je me sens tout à coup un peu ridicule. Il me fait pivoter rapidement, le dos contre son torse. Je me laisse aller contre lui pendant qu’il passe ses deux bras autour de moi.

-Jayden << Tu sais ce que font les bad boys aux princesses…? >>

Sa voix chaude et rauque envoie des signaux électriques à tout mon système nerveux…

-Ivy << Non… Que font-ils…? >>

Ses cheveux caressent ma nuque et ses lèvres viennent frôler mon oreille pour y murmurer quelque chose. Je retiens ma respiration.

 

35

 

Je n’entends pas ce qu’il me dit, quand le bruit d’un gros pick-up qui entre dans l’allée, nous interrompt.

Un homme, coiffé d’un chapeau, descend de l’engin en faisant un geste chaleureux à Jay.

 


 

Mike est un homme très gentil, un peu plus âgé que mon père. Il semblait avoir beaucoup d’affection pour Jay et paraissait très heureux de le revoir. Il nous a fait visiter son ranch, en nous parlant de son histoire et de ses chevaux avec beaucoup de passion.

 

Ca fait maintenant quelques minutes que Jay et moi avons quitté le ranch. Installés sur nos montures, nous avançons côte à côte. 

Je suis totalement dans mon élément et mon cheval semble connaître le chemin, alors je peux profiter du paysage.

 

36

 

-Jayden << Tu te débrouilles bien, princesse. >>

-Ivy << J’ai de la pratique ! >>

-Jayden << De la pratique en sport de combat, en équitation… Y a quelque chose que tu ne sais pas faire ? >>

-Ivy << Mmmmh… Oui, tout le reste ! >>

J’éclate de rire et je l’entends pouffer à côté de moi.

Nous nous promenons en silence pendant plusieurs minutes. Seul le bruit des sabots vient rompre le silence.

-Ivy << T’as vraiment eu une super idée de nous emmener ici ! >>

-Jayden << Oui… >>

La nostalgie dans sa voix contraste avec la mienne, enjouée.

-Jayden << Ca fait des années que je n’étais pas revenu ici… Mais après… >>

Il marque un temps d’arrêt.

-Ivy << Après quoi ? >>

Il laisse flotter un silence.

-Jayden << Oh !! Tu as vu ? >>

-Ivy << Hein ? Quoi ?! >>

-Jayden << Regarde, sur l’arbre, en haut à droite ! >>

-Ivy << Oh oui, je le vois ! >>

Un petit écureuil perché sur une des branches de l’arbre interrompt son repas pour nous fixer avec curiosité pendant que nous passons. Qui observe qui…?

-Ivy << T’as l’oeil ! >>

-Jayden << J’ai un don pour repérer les petites choses mignonnes ! >>

-Ivy << Attends ! Je vais le prendre en photo ! >>

 

37

 

Moi et ma manie de vouloir toujours immortaliser ce que je vois sur mon portable ! Je tente d’attraper mon téléphone bien rangé tout au fond de ma poche, évidemment… Je grogne et je me tortille maladroitement sur mon cheval. J’entends Jay se moquer.

-Jayden << Princesse… tu vas le faire tomber… >>

-Ivy << Mais non, je suis quand même pas empotée à ce p… >>

Le téléphone arrive enfin dans ma main. Et alors que je m’apprête à me moquer de Jay, voilà qu’il glisse entre mes doigts… et tombe dans le vide ! Je le regarde heurter le sol, hébétée.

-Ivy << Sérieusement…? >>

Jay éclate de rire.

-Jayden << Qu’est-ce que je t’avais dit ? >>

-Ivy << Oh ça va, ça va ! >>

Je tire sur les rênes pour stopper la marche et il met pieds à terre. 

Il arrive à ma hauteur pour attraper les rênes de mon cheval en m’adressant un petit regard amusé. Puis il déplace les chevaux pour les attacher à un arbre.

Il me fait signe de venir à lui, pour m’aider à descendre, en ouvrant largement les bras dans ma direction.

Evidemment, je ne rate jamais une occasion de me retrouver dans ses bras… Alors je passe une jambe pour rejoindre l’autre et je me laisse glisser contre lui.

Ses mains courent lentement de mes hanches jusqu’à ma taille qu’il maintient fermement. Toute mon attention est concentrée sur ce contact. L’espace d’un instant, il me regarde fixement et mon coeur accélère.

Il dépose un doux baiser sur mes lèvres. Je m’enivre de son odeur en fermant les yeux.

 

38

 

Il relâche un peu son étreinte pour planter son regard dans le mien en agitant mon portable devant mon nez.

-Jayden << J’ai droit à une récompense pour avoir récupéré ton précieux téléphone ? >> 

Je souris en coin et je lui fait un petit bisou sur la bouche. Il resserre ses bras autour de moi pour m’embrasser plus passionnément et me soulever du sol.

Ce mec me rend dingue, c’est bien plus que de l’attirance, je l’aime profondément…

-Jayden << Tu veux te poser un peu dans l’herbe ? >>

-Ivy << Excellente idée ! >>

Il s’assied près de l'eau et me fait signe de venir dans ses bras. Je ne me fait pas prier pour venir me caler contre lui.

-Jayden << Alors comme ça tu craques pour les bad boys…? >>

-Ivy << Je craque surtout pour toi… Tout ce que tu as prévu… c’est vraiment trop mignon… >>

-Jayden << Peut-être qu’en réalité je suis un psychopathe et que je t’ai emmenée ici pour te tuer… >>

-Ivy << Je connais pas beaucoup de sociopathes aussi attentionné que toi ! >>

-Jayden << Faut savoir allier l’utile à l’agréable, c’est tout. Avant de te découper en rondelles, le serial killer peut aussi être romantique… >>

-Ivy << En fait, tu peux pas être sérieux trente secondes, hein ? >>

-Jayden << Mais bien sûr que si ! Pose-moi une question et je promets d’y répondre sérieusement. >>

-Ivy << Je sens le piège… >>

 

40

 

-Jayden << Non, non je t’assure ! >>

Il dépose un bisou dans mon cou, ce qui me fait frissonner.

-Ivy << D’accord… Alors… Qu’est-ce qui t’a plus chez moi ? >>

-Jayden << Tout. >>

-Ivy << C’est pas une réponse ça ! >>

-Jayden << Ok… tu te souviens de notre premier entraînement ? >>

Oh que oui, je m’en souviens…

-Jayden << Tu sais… la fois où tu m’as maté sous la douche… >>

-Ivy << Je t’ai pas maté, cette fois-là !! Enfin… c’était pas le but premier… >>

Il me sourit.

-Jayden << Mmh… Bref, tu me plaisais déjà beaucoup… Mais quand on s’est retrouvé très proches sur le ring, eh bien… >> 

-Ivy << Eh bien quoi ? >>

-Jayden << Eh bien… Je me suis dit que tu devais sûrement être une vraie petite furie au lit, et ça m’a franchement intrigué… >>

-Ivy << Jay !! On avait dit que tu répondrais sérieusement ! >>

 

39

 

Je lui plante mon coude dans les côtes. Il balance la tête en arrière et éclate de rire. Son rire est tellement communicatif que je ne peux pas m’empêcher de rire à mon tour.

Je me tourne légèrement vers lui en murmurant.

-Ivy << Tu sais ce que j’aimerais faire là…? >>

Je sens sa main se contracter sur ma taille pendant qu’il se contente d’un petit murmure interrogatif.

Je caresse doucement ses lèvres du bout de mon index pour faire durer le suspens… Je le sens se tendre contre moi.

-Ivy << J’aimerais te… >>

Ses lèvres se promènent le long de mon cou et je l’entends lâcher un léger soupir.

-Ivy << Te piquer un peu d’eau ! >>

Il me fixe moitié surpris, moitié amusé.

-Jayden << Alors ça, ma belle, tu me le paieras ! >>

-Ivy << C’est ce qu’on verra… >>

J’attrape la petite bouteille d’eau qu’il me tend, un sourire satisfait sur les lèvres.

 


 

Nous nous sommes remis en route pour le ranch. Le mouvement régulier des sabots sur le sol me berce doucement.

Tout à coup, un coup de feu retentit dans toute la forêt ! Plusieurs oiseaux s’envolent des arbres qui nous entourent avec des battements d’ailes frénétiques. Mon cheval se cabre et je manque de perdre l’équilibre !

-Ivy << Oh la ! >>

 

41

 

Pris de panique, il fait quelques ruades et semble ignorer toute la force que je mets sur les rênes pour l’arrêter !

Je reste cool. Je sais très bien que la dernière chose à faire est de crier ou de trop tirer sur les rênes. Je m’accroche simplement du mieux que je peux et j’essaie de le calmer en le rassurant. Il doit sentir que tout va bien.

-Ivy << Oh la… Tout doux… C’est rien mon grand… >>

Je fais jouer les rênes avec souplesse et je tente d’épouser au mieux ses mouvements chaotiques.

Peu à peu, il commence à se calmer. Il expire bruyamment pendant que je caresse son encolure, sans cesser de lui parler doucement.

Je vois Jay arriver à ma hauteur.

 

42

 

-Jayden << Ca va ?! >>

-Ivy << Oui, je crois ! Il s’est calmé. C’était quoi ce coup de feu ? >>

-Jayden << Il y a des chasseurs à cette période de l’année mais, normalement, ils ne viennent pas dans cette zone… Ca va aller pour rentrer ? >>

-Ivy << Oui, aucun problème. J’en ai maté des plus coriaces ! >>

Il me regarde et éclate de rire. Son rire a le don de me remplir de bonheur et un sourire illumine mon visage.

 


 

En fin d’après-midi, nous avons déposé les chevaux chez Mike, puis nous sommes repartis dans la forêt en direction du chalet.

 

43

 

Jay décharge la voiture pendant que je prends connaissance du lieu. C’est adorable et très lumineux. Deux larges baies vitrées donnent sur une jolie terrasse. On sent l’odeur du bois et le parquet craque un peu sous mes pas. Il n’y a rien d’autre que la forêt à perte de vue.

-Jayden << Ca te plaît ? >>

-Ivy << C’est super joli ! J’adore les chalets, l’odeur du bois, la vue sur la nature… >>

-Jayden << Et attends que j’allume la cheminée ! >>

Il me fait son sourire charmeur et s’approche de moi.

-Jayden << J’espère que la journée t’a plu… Je suis désolé pour l’incident avec le cheval… >>

Je pose un doigt sur ses lèvres et je lui souris.

-Ivy << Ne t’inquiète pas, c’est rien. Je ne peux pas être plus heureuse qu’ici, avec toi… Et en plus de ça, la journée n’est pas encore terminée… >>

 

44

 

-Jayden << T’es génial… >>

Nous restons un petit instant dans les bras l’un de l’autre à observer la nature à travers la fenêtre.

-Jayden << Tu peux prendre une douche si tu veux, pendant que je m’occupe de faire le feu. >>

-Ivy << Ou tu pourrais prendre la douche avec moi et allumer le feu après… >>

Il caresse doucement le bord de mes lèvres et me regarde fixement. Je viens de prendre une décharge très haut voltage !

-Jayden << C’est pas que l’idée me déplaît… mais, même si je promets de te réchauffer, il fait très froid ici une fois la nuit tombée. >>

Il dépose un rapide baiser sur mes lèvres puis disparaît dehors pour aller chercher du bois. Je me déplace jusqu’à la salle de bain en attrapant mes affaires.

 


 

Lorsque je sors de la douche j’enfile une jolie tenue en dentelle noire.

La nuit est tombée. La lumière du feu éclaire la pièce par intermittence et j’entends le crépitement du bois. Jay est accroupi devant la cheminée.

 

45

 

Lorsqu’il m’aperçoit il me fait un sourire qui envoie valser tout ce qui me restait de contrôle, et il se relève.

-Jayden << Viens princesse, tu seras mieux ici… >>

Je m’avance et m’assieds sur le tapis tout doux étalé au bord de la cheminée. Je tends les mains vers la douce chaleur en soupirant…

-Ivy << Mmh ça fait du bien… >>

Il pose une main sur ma cuisse sans cesser de regarder le feu. Ce geste, pourtant anodin, me rend fébrile.

-Jayden << Je peux te confier une mission ? >>

-Ivy << Oui, bien sûr… Laquelle ? >>

-Jayden << Surveiller le feu pendant que je vais me doucher. >>

-Ivy << Oui, vas-y, je devrais arriver à m’en sortir. >>

Il me sourit, avant de disparaître dans la salle de bain.

Mes yeux se posent sur les flammes qui dansent de façon hypnotique. Je pourrais rester des heures comme ça, juste à observer le feu.

J’attrape machinalement mon téléphone. Je le frotte un peu, il est légèrement rayé depuis sa chute… 

Je repense un instant à cette journée et à ce que j’ai ressenti dans les bras de Jay. Je crois bien que je suis mordue…

D’après les messages de Willa, tout a l’air de bien se passer avec Yoogi. J’aimerais l’appeler pour lui raconter toutes les émotions qui me submergent, lui dire à quel point ce mec est génial, mais j’entends l’eau qui arrête de couler dans la salle de bain.

Comme une adolescente, mon coeur s’accélère à l’idée de ce qu’il va se passer lorsqu’il me rejoindra…

Rapidement j’ébouriffe mes cheveux et je prend un pose sexy mais quand même un peu décontractée.

 

46

 

Lorsqu’il ouvre la porte de la salle de bain, je fais mine de regarder le feu. Extérieurement, je dois avoir l’air super détendue, intérieurement je crois que mon corps bouillonne.

J’entends ses pieds nus glisser sur le bois pour venir me rejoindre, pendant que je retiens ma respiration.

Lorsque je tourne la tête, avec grâce bien entendu, mon coeur rate un battement et je crois que ma mâchoire inférieure s’écrase sur le tapis.

Il me faut rassembler toutes mes forces pour le regarder sans sourciller. Torse nu, quelques gouttes d’eau perlent sur les nervures que font les muscles sous sa peau. Il est vraiment magnifique…

-Jayden << Tu me fais une petite place, princesse ? >>

Je me décale un peu pour lui laisser tout le loisir de s’installer à mes côtés.

-Jayden << Ca va, t’as pas froid ? >>

Avec un apollon comme toi à côté de moi, je pourrais bien être à poil en pleine toundra sibérienne que je serais brûlante comme la braise…

-Ivy << Je viens de me réchauffer instantanément ! >>

Il m’adresse un sourire en coin et s’installe derrière moi. Je dois faire preuve d’une grande maîtrise de moi-même pour garder l’esprit clair. Je sais qu’il sait...

 

47

 

D’une main il remet une mèche de cheveux derrière mon oreille, tout en fixant mes lèvres.

J’avance ma poitrine contre son torse, ce qui le fait chuter sur le dos, puis je glisse une main le long de sa nuque, pendant que je passe mes cuisses autour de lui. De mon index je dessine lentement le contour de ses lèvres, sans cesser de le dévorer des yeux. Il les entrouvre légèrement, en balançant la tête en arrière, pendant que ses mains se promènent sur le bas de mon dos et sur mes hanches.

Je ne résiste pas à l’appel de ses lèvres et ma bouche s’écrase sur elles pour en prendre possession. Il me rend mon baiser avec tout autant de passion, pendant que ses mains glissent partout sur moi.

Tout à coup. il resserre son étreinte et me fait rouler sur le côté pour venir se placer au-dessus de moi. Il caresse doucement mes cheveux, en plongeant ses yeux dans les miens. Les reflets dorés du feu viennent sculpter son corps musclé et je vois le grain de sa peau réagir sous mes caresses. 

Je voudrais lui dire ce que je ressens. Ce que j’ai ressenti toute cette journée avec lui. Mais j’ai peur… peur que ce soit trop tôt. Pour une raison que j’ignore, quelque chose l’inquiète dans notre relation. Je ne veux pas le bousculer et le faire fuir.

C’est le seul homme avec qui je me sens en sécurité. Le seul qui peut m’étreindre, me prendre toute entière, sans que la sensation de panique m’envahisse. Avant lui, je n’avais jamais réussi à totalement lâcher prise, parce que tout ce que mon corps avait enregistré c’était le traumatisme, l’intrusion et la violence…

C’est comme s’il avait balayé tout ça d’un simple revers de la main. Je ne pensais pas que ce serait un jour possible… J’avais rangé cet espoir, loin, très loin, dans mon esprit.

 

48

 

Lorsque ses lèvres s’écrasent sur les miennes, je m’arque pour me coller davantage à lui. Il lâche un grognement tellement sexy entre mes lèvres que mon corps vibre de la tête au pied.

Il se redresse et passe ses mains sur ma peau. Il dépose une multitude de baisers sur mon ventre.

-Jayden << T’as la peau tellement douce… >>

Je glousse lorsqu’il embrasse ce point sensible, à la jonction de ma taille et de mes hanches.

Il me redresse en venant m’asseoir sur ses cuisses, puis fait glisser, avec une dextérité déconcertante, ma nuisette au-dessus de ma tête. Je le fixe un instant.

-Ivy << Et toi tu es tellement beau… >>

Ses lèvres s’étirent légèrement avant de venir se poser contre ma nuque. Je balance la tête en arrière pour m’offrir à lui.

Ses bras entourent mon corps dénudé et brûlant. Lorsqu’il m’étreint, je me sens entière, complète. Je ferme les yeux, pendant que sa bouche explore mes courbes avec une délicieuse lenteur…